Ghana

Au cours des vingt dernières années, le Ghana a montré un remarquable engagement à améliorer la vie de ses habitants par l’éducation et le développement communautaire. Durant cette période, l’EUMC a travaillé avec les Ghanéens et les Ghanéennes en vue de réaliser l’égalité des sexes dans le cadre de l’enseignement primaire. De plus, nous travaillons à améliorer la gestion, la qualité et la pertinence de l’enseignement pour les élèves et leur familles. Dans le secteur de l’agriculture, l’EUMC travaille à soutenir le développement et l’amélioration des conditions de vie des agriculteurs et des communautés minières. 

Our Impact: 

C’est en 1997 que l’EUMC a débuté ses programmes d’éducation au Ghana. Cette année-là, les Réformes de l’éducation universelle de base obligatoire et gratuite (REUOG) ont été instituées dans tout  le pays. L’EUMC a axé son travail sur l’augmentation du nombre d’inscriptions dans les classes et l’accroissement du taux de persévérance scolaire des filles dans les écoles primaires et secondaires. Nous avons également contribué à accroître l’engagement des membres de la communauté envers l’éducation des filles et le renforcement de leurs compétences en leadership.

L’EUMC a soutenu la création d’une Unité d’éducation des filles en vue de répondre à ces besoins et à d’autres exigences particulières. Nous avons également lancé les Clubs de filles, d’abord dans le Nord du Ghana, puis dans tout le pays. Ces clubs perfectionnent les compétences en leadership des filles ainsi que leur confiance de réussir à l’école. Combiné à l’engagement pris par le Ghana d’atteindre l’éducation universelle, ce travail a conduit à une augmentation de 50 % des inscriptions à l’école primaire depuis 2002-2003 et a permis d’atteindre l’égalité des sexes dans les écoles primaires.   

Le défi actuel consiste à s’assurer que le système d’éducation continue à être efficace et pertinent de manière à conserver ces résultats impressionnants. L’EUMC travaille actuellement en étroite collaboration avec le ministère de l’Éducation en vue de décentraliser davantage le système d’éducation et de remettre la gestion des écoles fermement entre les mains des communautés et des districts.   

Depuis 2008, l’EUMC collabore avec Rio Tinto Alcan et le gouvernement local au Ghana pour réduire la pauvreté et améliorer les moyens de subsistance dans les collectivités locales. Suite au succès d'une première initiative pilote concentrée dans une municipalité, le projet s'est vu reconduit et sera appliqué à l'échelle du district jusqu’en 2014.

Jeunes ambassadeurs australiens pour le développement : en partenariat avec le gouvernement australien et Austraining Internatinal, l’EUMC place de jeunes Australiens et Australiennes qualifiés (âgés de 18 à 30 ans) dans des communautés, des organismes et des institutions gouvernementales partout au Ghana dans le cadre de mandats à court terme. Ces jeunes travaillent à des projets visant à combattre la pauvreté, autonomiser les populations locales et améliorer la qualité de vie au sein des communautés. 

What We're Learning: 

Surmonter les obstacles à l’éducation des filles est l’objectif d’un effort de collaboration entrepris par le gouvernement, les organismes non gouvernementaux, les citoyens et citoyennes ainsi que le personnel enseignant. Afin de conserver les avantages apportés par la formation en leadership dispensée dans le cadre des Clubs de filles, il faut que les écoles soient en mesure d’offrir aux filles des conseils et des services d’orientation de carrière. Il faut en outre qu’elles aient les moyens de motiver leur personnel enseignant à s’engager dans des activités parascolaires.  

Même si les projets miniers et économiques sont fréquemment accompagnés de fonds destinés à aider les communautés, les gens ne savent souvent pas comment obtenir ces fonds. L’EUMC travaille avec le gouvernement du Ghana dans le cadre des plans de développement dans le but d’aider les gens à obtenir et à utiliser ces ressources.   

Tags: Afrique