Historique

Remonter à notre longue histoire

L'EUMC, dont les origines remontent aux années 1920, est une des agences de développement les plus importantes au Canada. Elle a pour objectif principal de favoriser le développement humain et la bonne entente universelle à travers l'éducation et la formation. Fondée par des étudiants et des universitaires engagés envers le changement social après la Première Guerre mondiale, nous continuons aujourd’hui à renforcer la capacité de gens par l’échange de connaissances et de compétences. Grâce à notre engagement à long terme et à notre expertise dans de nombreux domaines de développement, nous avons obtenu des résultats solides dans les pays où nous œuvrons. Mais il y a encore du pain sur la planche et nous sommes ici pour durer. Nous nous efforçons d’apprendre du passé et d’innover pour l’avenir.

 

Les premières années

Après la Première Guerre mondiale, un organisme, qui sera par la suite connu sous le nom de Service international aux étudiants (SIÉ), travaille à pourvoir aux besoins de base d’étudiants post-secondaires dans l'Europe de l'après-guerre. Sur les campus de dizaines de pays, des comités d'étudiants collectent des fonds, recueillent des vêtements et des livres et prouvent leur solidarité envers les étudiants dans le besoin.

Pendant les années 1930, le SIÉ continue d'offrir une aide matérielle aux étudiants affectés par des désastres naturels ou artificiels et aide également les Juifs et d'autres réfugiés fuyant l'oppression en Allemagne, en Autriche et en Tchécoslovaquie. Le SIÉ se bâtit une solide réputation avec ses voyages d'études, ses séminaires, ses ateliers et ses conférences. En 1939, à l'Université de Toronto, un groupe d'étudiants et de professeurs forme le premier comité canadien du SIÉ et, en 1948, offre le premier séminaire international annuel à des étudiants canadiens.

En 1950, le SIÉ change son nom pour Entraide universitaire mondiale afin de mieux représenter la participation de l'ensemble du milieu universitaire et de souligner le fait que, désormais, ses opérations de soutien et de réhabilitation se concentreront davantage vers le Moyen-Orient et l'Asie que vers l'Europe. En 1957, l'Entraide universitaire mondiale du Canada (EUMC) est constituée en tant qu'organisation non gouvernementale sans but lucratif basée à Toronto.

Une révolution dans le développement

Les années 1960 s'avèrent mouvementées. Sur le campus et au niveau national, les activités les plus visibles de l'EUMC sont la Caravane aux trésors (une vente internationale itinérante d'artisanat) et le Séminaire international par lequel l'EUMC défend les intérêts des étudiants et la compréhension interculturelle.

Durant les années 1970, l'EUMC s'attelle à rebâtir sa présence sur les campus en s'assurant que ses programmes et ses activités soient bien compris et appréciés par les étudiants, les professeurs et les administrateurs canadiens. Le Séminaire international renaît et le portefeuille des projets de développement de l'EUMC en Afrique, en Asie, en Amérique du Sud et dans les Caraïbes s'agrandit. En 1977, en réponse à une demande du gouvernement des îles Comores, l'EUMC envoie son premier groupe de volontaires – tous des enseignants – vers un pays en développement.

 

Les temps modernes

En 1978, le Programme d'étudiants réfugiés, programme phare de l'EUMC, est lancé et, pendant les deux décennies qui suivent, nous continuons d'entreprendre et de diriger une multitude de projets et de programmes de développement dans des pays aussi divers que le Zimbabwe, le Botswana, le Malawi, la Sierra Leone, le Bénin, le Lesotho, le Swaziland, la Tunisie, l'Éthiopie, le Soudan, la Chine, le Bangladesh, le Népal, le Sri Lanka et le Pérou.

 

Le vingt et unième siècle

L'EUMC continue de cibler ses efforts à bien exploiter le pouvoir de l'éducation pour changer le monde.  Notre réseau de comités locaux présents sur les campus universitaires et collégiaux est devenu le plus vaste du Canada. En 2004, nous nous associons avec le Centre d'étude et de coopération internationale (CECI) pour lancer Uniterra, un important programme canadien de volontariat international. Nous établissons également un partenariat avec Radios Rurales Internationales (RRI) en 2004 pour faciliter l’inclusion de la radio comme outil de développement dans des projets en Afrique. En 2006, nous lançons Étudiants sans frontières® une initiative innovatrice qui permet aux étudiants canadiens d'adapter leurs connaissances théoriques à un milieu de travail réel dans des pays en voie de développement tout en obtenant des crédits. Plus récemment, en 2011, l’EUMC et le Fonds MATCH International pour la femme ont établi un partenariat pour collaborer dans le domaine de l’égalité des genres et des droits des femmes – un secteur de grande importance pour la programmation de l’EUMC.