Améliorer la capacité d’insertion professionnelle et l’emploi des jeunes au Népal

Avec un quart de sa population vivant sous le seuil de pauvreté, une des priorités pour les jeunes du Népal est de fournir de la nourriture et un toit à leur famille. Les jeunes femmes et hommes commencent à travailler dès leur jeune âge, peu importe la tâche, et il en résulte que les jeunes n’ont ni le temps ni les moyens de développer leurs compétences professionnelles.

Les femmes, tout particulièrement, ont de la difficulté à trouver de bons emplois, car les normes sociales et culturelles les excluent du marché du travail. Les jeunes femmes qui occupent un emploi sont généralement l’objet de discrimination sexuelle.

La formation professionnelle (FP) peut aider les jeunes à obtenir un emploi dans des secteurs clés, comme la construction, le secteur manufacturier et le secteur des services, mais bon nombre d’établissements de formation du pays manquent de ressources, d’orientation stratégique et de programmes conséquents et coordonnés.

Ce que nous faisons: 

L’EUMC et ses partenaires vont améliorer la capacité d’insertion professionnelle des jeunes Népalais en :

  • collaborant avec les instances gouvernementales locales pour établir un programme de formation professionnelle de qualité qui tient compte des études faites sur le marché du travail;
  • en offrant de la formation pratique avec l’appui de partenaires du secteur privé;
  • en veillant à ce que l’aspect de la participation et de l’inclusion sociale des femmes soit intégré à l’apprentissage de tous les participants à la FP.

L’EUMC agira à titre de consultant principal, collaborant avec le gouvernement du Népal et des organismes de développement dont le Centre d’étude et de coopération internationale (CECI), Collèges et instituts Canada et l’Industrial Enterprise Development Institute (IEDI).

L’EUMC et ses partenaires possèdent de vastes connaissances et une grande expérience en matière de réforme de l’enseignement et de la formation professionnelle. Plusieurs projets antérieurs de l’EUMC portaient précisément sur le renforcement des systèmes et des programmes de formation professionnelle, notamment au Sri Lanka, en Afghanistan, au Vietnam et en Haiti

En outre, l’EUMC a par le passé travaillé au Ghana pour aider le pays à restructurer son système d’éducation et son administration. Le succès de cette initiative a été largement tributaire de la collaboration entre les divers partenaires et intervenants.

 

 

 

Le Programme de développement des compétences (PDC) de l’EUMC au Népal est financé par la Banque asiatique de développement (BAD) et le gouvernement du Népal.