Haïti

Un des pays les plus pauvres de l’hémisphère occidental, Haïti a été dévastée par un tremblement de terre de magnitude 7 en janvier 2010 et par une épidémie subséquente de choléra en décembre de la même année. Le 1er avril 2010, l’EUMC a lancé la deuxième phase du Programme de coopération volontaire (PCV Haïti). Il met l’accent sur le renforcement des organismes haïtiens, tant gouvernementaux que non gouvernementaux, afin qu’ils offrent des services de qualité pour répondre aux besoins des hommes, des femmes et des enfants, tout en s’assurant que les femmes participent à toutes les activités du programme.

Notre impact: 

Le PCV Haïti collabore avec le gouvernement et les partenaires de la société civile pour accroître la capacité des organismes dans les secteurs clés en vue d’aider à reconstruire Haïti. Le renforcement de la capacité dans le contexte haïtien sera un long processus mais il aura des répercussions durables, notamment une collaboration entre les acteurs qui auparavant avaient une interaction limitée ou nulle.

Ce que nous apprenons: 
  • La diaspora haïtienne est très intéressée à contribuer à la reconstruction de sa nation d’origine et joue un rôle clé dans le  cadre du PCV Haïti.
  • Des modèles innovateurs pour les volontaires, comme le volet sud-nord du projet, contribuent à répondre aux besoins de nos partenaires du développement.
  • La dévastation laissée par le séisme en janvier 2010 a provoqué des brèches importantes dans les infrastructures ainsi que parmi les effectifs, ce qui exige des priorités de gestion souples pour répondre aux nouvelles réalités.