Un développement dynamique – Rapport annuel 2015/2016

Au fil des ans, l’EUMC s’est constitué un réseau de personnes passionnées par sa mission, au Canada et à l’échelle internationale. Ces spécialistes et ces passionnés experts en développement sont de différentes générations et régions. De plus, ils constituent une base solide pour notre travail en matière de développement.

En 2015/2016, grâce au soutien de notre réseau, plusieurs nouvelles initiatives ont pu démarrer, et nous avons également enregistré des reconductions majeures de nos activités en cours. Ces deux réalisations sont la preuve de l’expansion constante des programmes de l’EUMC dans le monde. Sur une note particulière :

 

  • Nous avons doublé le nombre de jeunes réfugiés soutenus par notre Programme d’étudiants réfugiés (PÉR), dont un effectif inouï de 160 étudiant-e-s qui ont été parrainés l’an dernier. Cela aurait été impossible sans le partenariat que nous entretenons avec 86 universités, collèges et cégeps de tout le pays et plus de 800 membres étudiant-e-s des comités locaux.
  • Globalement, nous avons entamé une nouvelle phase de notre programme international de coopération volontaire, Uniterra. Cette phase a enregistré la mobilisation de plus de 300 volontaires et l’appui de presque 200 partenaires locaux dans 14 pays d’Afrique, d’Asie et des Amériques. Au Canada, les initiatives d’intéressement du public menées par nos volontaires d’Uniterra ont sensibilisé environ 3 millions de Canadiennes et Canadiens par rapport aux contributions du Canada au développement international.

 

Cette année n’a pas été uniquement marquée par une expansion et un changement positif. À chaque progrès réalisé, nous avons rencontré des obstacles qui ont remis en cause notre vision et notre mission. Même s’il pourrait être facile de se laisser abattre à de pareils moments, la voie à suivre est non équivoque. Maintenant plus que jamais, notre approche concernant le développement doit être coopérative et innovatrice.

Pour consulter le Rapport annuel de l’EUMC pour l’année 2015/2016, cliquez ici.