Innovation and impact award blog

Prix de l’Impact et de l’Innovation en l’honneur de Lewis Perinbam

L’EUMC et Cooperation Canada, en collaboration avec les administrateurs du Prix Lewis-Perinbam, est heureux de lancer le Prix Innovation et Impact. L’innovation est non seulement au cœur des activités de Cooperation Canada, elle est également reflétée dans ses orientations stratégiques. Nous avons pour objectif d’inspirer et d’appuyer la croissance d’un secteur de développement mondial et de l’aide humanitaire plus pertinent, plus souple et plus efficace qui, grâce à l’innovation, peut avoir un impact durable. Aussi, Cooperation Canada et les administrateurs du Prix Lewis-Perinbam aimeraient rendre hommage et célébrer les personnes et organisations de la société civile (OSC) au Canada qui accomplissent un travail innovateur et percutent.

L’EUMC et Cooperation Canada définissent une pratique innovante comme un nouveau moyen ou une nouvelle approche plus efficace pour relever les défis du développement et améliorer les conditions de vie des plus vulnérables dans le monde. Une pratique innovante peut prendre de nombreuses formes. Il peut s’agir d’une nouvelle innovation dans un contexte particulier, qui a néanmoins été éprouvée ailleurs. Une pratique innovante peut prendre la forme d’une approche, d’une technologie, d’un modèle économique ou modèle d’affaires, d’une pratique en matière de politique, d’un partenariat et plus encore. Une pratique innovante devrait s’aligner aux Principes de Whistler pour accélérer l’impact sur le développement pour exercer un impact à travers l’innovation.

Ces prix seront décernés à un individu et à une organisation, qui ont prouvé leur efficacité leur aptitude à apprendre en innovant dans le contexte du développement international et/ou de l’action humanitaire. Ces prix visent à reconnaître les individus et les organisations qui utilisent des moyens innovants et percutants pour : (1) relever les défis des domaines humanitaire, de développement et/ou de la paix pour bâtir un monde plus juste et plus inclusif ; (2) inspirer les Canadiens à entreprendre des actions bénévoles sur ces questions ; et/ou (3) offrir de nouveaux axes de réflexion sur les défis des domaines du développement, de l’humanitaire et ceux liés à la paix.

Veuillez consulter les critères et les détails des prix ici pour évaluer votre admissibilité et proposer la candidature d’une personne ou d’un organisme dès aujourd’hui.

La date limite de mise en candidature est le 13 novembre, 2020. et les deux lauréats seront annoncés et mis en évidence au cours de la Semaine du développement international, 31 janvier – 6 février, 2021.

Lauréat individuel 2019 – Jim Cornelius.

Jim Cornelius occupe le poste de directeur général de la Banque de céréales vivrières du Canada depuis plus de vingt ans. Au cours de cette période, il a non seulement gouverné l’organisme mais a aussi guidé le secteur en général et la communauté de la sécurité alimentaire. Jim Cornelius a tenu un rôle déterminant dans l’établissement de partenariats novateurs et la réunion d’acteurs divers en vue de consolider les interventions du Canada en matière d’aide alimentaire. Il a aussi contribué, par son leadership, à la mise en place d’une collaboration positive et continue entre le secteur du développement international et le gouvernement. En plus d’apporter son aide à la structuration d’une communauté coordonnée dont les actions en faveur du développement international sont percutantes, il s’est consacré à la mobilisation des Canadiens et des Canadiennes dans la lutte aux enjeux mondiaux.

Lauréat Organisationnel 2019 – iDE Canada.

iDE Canada crée des activités économiques et des possibilités de gagner un revenu dans des pays en développement partout dans le monde. iDE Canada, de concert avec des partenaires de l’ensemble de l’organisme, ont mis au point un modèle novateur pour régler un problème important d’hygiène publique dans des régions rurales du Ghana. Poussé par son engagement et son leadership à l’échelle locale, l’organisme a établi une entreprise indépendante qui vend des produits et des services d’assainissement dans un marché difficile.

Lauréat 2018 – L’honorable Sénatrice Ratna Omidvar, C.M., O.Ont.

Ratna Omidvar est une experte de renommée mondiale en matière de migration, de diversité et d’inclusion. Elle est arrivée au Canada en 1981, après avoir quitté l’Iran, et ses travaux reposent sur sa propre expérience des déplacements, de l’intégration et de la participation citoyenne. En avril 2016, le premier ministre Trudeau a nommé Mme Omidvar au Sénat du Canada en tant que sénatrice indépendante représentant l’Ontario. À titre de membre du Groupe des sénateurs indépendants, elle est responsable du plumitif. La sénatrice Omidvar est aussi la viceprésidente du Comité sénatorial spécial sur le secteur de la bienfaisance. Pour en savoir plus…

Lauréat 2017 – Robert Muggah

Robert est un politologue dont le travail réalisé au cours des deux dernières décennies a eu un impact sur des millions de personnes. Il a permis de réduire la violence armée dans certains conflits les plus difficiles à travers le monde, grâce à la mise en œuvre de politiques, de pratiques et par le biais de l’enseignement. En tant que cofondateur et directeur de recherche de l’Institute Igarapé et de la Fondation SecDev, Robert est engagé à trouver des solutions, basées sur des preuves et reposant sur les technologies à la sécurité, dans les domaines du développement et des droits de la personne. Pour en savoir plus…

Lauréat 2016 – Abraam Isaac

Abraam Isaac est cofondateur et codirecteur général d’Innovative Canadians for Change (ICChange), une organisation sans but lucratif ayant pour mandat d’améliorer la qualité de vie et la sécurité des populations vulnérables à travers le monde par l’entremise de modèles de développement durables. Grâce à son implication auprès d’ICChange, Abraam a joué un rôle clé dans l’élaboration et la mise en œuvre de plusieurs projets dans une variété de domaines liés à la santé, dont l’eau et les systèmes sanitaires, les dossiers médicaux électroniques et l’informatique médicale, ainsi que la prévention et le traitement des traumatismes et des blessures. Le travail d’ICChange a été reconnu et financé par plusieurs organismes nationaux et internationaux, dont Grands défis Canada, le Centre de recherches pour le développement international et la Clinton Global Initiative. Le travail d’Abraam auprès des personnes démunies à travers le monde l’a amené dans plusieurs régions, dont l’Afrique de l’Est et l’Asie du Sud-Est. Il a eu l’occasion de travailler de près avec des populations rurales, des communautés à faible revenu dans certains des plus grands bidonvilles d’Afrique et des réfugiés à la frontière entre la Thaïlande et la Birmanie.

En 2010, Abraam a obtenu un diplôme en médecine de l’Université de l’Alberta. Après avoir terminé sa résidence en médecine interne et un internat sur les maladies infectieuses, il s’est joint à la Division des maladies infectieuses de l’Université de l’Alberta en tant que conseiller du personnel.

Cliquez ici pour plus d’anciens lauréat-e-s.


Au sujet de Lewis Perinbam

Lewis Perinbam

Lewis Perinbam, O.C. (1925-2007) fût admiré et apprécié pour ses contributions innombrables à la participation canadienne au développement. M. Perinbam, qui fût originaire de la Malaisie et qui a fait ses études en Écosse, s’est toujours engagé à partager sa connaissance des pays en développement avec les Canadiens qui voulaient changer les choses. Il fût le Directeur exécutif fondateur du CUSO, le premier Secrétaire général à temps plein de la Commission nationale du Canada pour l’UNESCO et pendant plusieurs années, Secrétaire-général et Président directeur général d’Entraide universitaire mondiale du Canada.

Monsieur Perinbam est entré au service de l’Agence canadienne de développement international en 1969 et est devenu Directeur fondateur de sa Division des Organisations non gouvernementales. Il a ensuite été nommé Vice-président, Programmes spéciaux, que l’on appelle aujourd’hui Partenariat canadien. Très en demande pour occuper d’importants postes de dirigeant et de conseiller, M. Perinbam a dirigé le groupe de travail sur la participation des minorités visibles dans la fonction publique fédérale dont le rapport, publié en 2000, a été prisé pour les changements qu’il a permis d’apporter aussi bien dans le gouvernement que dans l’industrie.

En octobre 1997 il est devenu membre de l’Ordre du Canada. M. Perinbam a siègé à plusieurs conseils d’administration d’ONGs et fût également conseiller auprès du conseil d’administration du Bureau canadien pour l’éducation internationale.

Pour faire un don au Prix Lewis Perinbam, cliquez ici.

Favicon

Abonnez-vous à notre infolettre