Innovation and impact award blog

Prix de l’Impact et de l’Innovation en l’honneur de Lewis Perinbam

Entraide universitaire mondiale du Canada (EUMC) et le Conseil canadien pour la coopération internationale (CCCI) en collaboration avec les administrateurs du Prix Lewis-Perinbam, est heureux de lancer les prix de l’impact et l’innovation. L’innovation est non seulement au cœur des activités du CCCI, elle est également reflétée dans ses orientations stratégiques. Nous avons pour objectif d’inspirer et d’appuyer la croissance d’un secteur de développement mondial et de l’aide humanitaire plus pertinent, plus souple et plus efficace qui, grâce à l’innovation, peut avoir un impact durable. Aussi, le CCCI et les administrateurs du Prix Lewis-Perinbam aimeraient rendre hommage et célébrer les personnes et organisations de la société civile (OSC) au Canada qui accomplissent un travail innovateur et percutent.

WUSC and Cooperation Canada define an Innovative Practice as: a new or more impactful means of, or approach to, addressing development challenges and improving the lives of the world’s most vulnerable. An innovative practice can take many forms, it can be an innovation that is new to a particular context, but tried and true elsewhere. In addition, the innovative practice could be an approach, technology, business model, policy practice, partnership and more. To achieve impact through innovation, an Innovative Practice should align with The Whistler Principles to Accelerate Innovation for Development Impact.

These Awards will be granted to an individual and an organization that have demonstrated learning and impact from an innovative practice in international development and/or humanitarian response. The Awards recognize individuals and organizations that are using innovative and impactful means to: (1) address humanitarian, development, and/or peace challenges to build a more just and inclusive world; (2) inspire Canadians to undertake volunteer action on these issues; and/or (3) offer new ways of thinking about development, humanitarian and peace-related challenges.

Lauréat individuel 2020 – Kehkashan Basu.

Leader emblématique de la jeunesse, influenceuse mondiale, championne des droits des femmes et des enfants, environnementaliste, conférencière TEDx, mentor de la réalité climatique, auteure, musicienne, militante pour la paix et le développement durable, Kehkashan Basu, âgée de 20 ans, est un pionnière qui a défié le statu quo et brisé les restrictions sociales et les tabous qui entravent le progrès et les droits des générations futures. Au palmarès des 30 moins de 30 ans de Forbes pour l’éducation, seule Canadienne lauréate du Prix international de la paix pour les enfants en 2016 et du tout premier prix Voices Youth Gorbachev-Schultz Legacy pour son travail sur le désarmement nucléaire, Kehkashan est une ardente défenseure des objectifs de développement durable (ODD) des Nations Unies. C’est une championne des droits de la personne des Nations Unies, une jeune exploratrice de National Geographic, une championne des jeunes villes d’ONU-Habitat et la plus jeune coordonnatrice mondiale du grand groupe pour les enfants et les jeunes du Programme des Nations Unies pour l’environnement et l’une des 25 principales femmes d’influence du Canada.

Kehkashan est la présidente fondatrice de l’entreprise mondiale d’innovation sociale Green Hope Foundation, qui œuvre au niveau local dans 16 pays en autonomisant les jeunes issus en particulier de communautés vulnérables – parmi lesquels les réfugiés syriens, les réfugiés rohingyas, les enfants de prisonniers au Népal et au Kenya, ainsi que les communautés affectées par la Covid au Bangladesh et au Libéria. En utilisant l’éducation comme outil de transformation pour le développement durable, le travail de Kehkashan a eu un impact direct sur plus de 130 000 jeunes dans le monde. Voix puissante pour les générations futures, elle a pris la parole à plus de 200 forums des Nations Unies et autres tribunes mondiales dans 25 pays. Son travail de renommée internationale sur le développement durable lui a valu d’être nommée parmi les 100 principaux leaders des ODD dans le monde. Elle est la plus jeune membre du forum Women in Renewable Energy du Canada, conseillère au World Future Council, membre du conseil d’administration du Parlement des religions du monde et responsable du conseil au Toronto-St. Paul’s Constituency Youth Council du Canada.

Lauréat organisationnel 2020 – Développement International Desjardins (DID)

Développement international Desjardins (DID) Créé en 1970, Développement international Desjardins (DID) est une composante de Desjardins dont l’objectif est de renforcer le secteur de la finance inclusive et de rendre accessibles aux populations des pays en développement et en émergence des services financiers diversifiés, sécuritaires et répondant à leurs besoins.

2019 Individual Winner – Jim Cornelius.

Jim Cornelius has served as the Executive Director of the Canadian Foodgrains Bank for more than 20 years.  In that time, he not only led the organization, but in many ways also led the broader sector and food security community. Jim was instrumental in building innovative partnerships and uniting diverse stakeholders in strengthening Canada’s food aid responses. He also played a leadership role in facilitating the international development sector’s ongoing positive collaboration with the government. Not only has Jim supported the development of an impactful and aligned community in support of international development, he has also dedicated his time to mobilize Canadians in support of global challenges.

2019 Organization Winner – iDE Canada.

iDE Canada creates income and livelihood opportunities in development countries around the world. iDE Canada with partners across iDE has developed an innovative model to solve the significant challenge of sanitation in rural Ghana.  Driven by local engagement and leadership, the organization established a standalone business focused on selling sanitation products and services in a challenging market.

Lauréat 2018 – L’honorable Sénatrice Ratna Omidvar, C.M., O.Ont.

Ratna Omidvar est une experte de renommée mondiale en matière de migration, de diversité et d’inclusion. Elle est arrivée au Canada en 1981, après avoir quitté l’Iran, et ses travaux reposent sur sa propre expérience des déplacements, de l’intégration et de la participation citoyenne. En avril 2016, le premier ministre Trudeau a nommé Mme Omidvar au Sénat du Canada en tant que sénatrice indépendante représentant l’Ontario. À titre de membre du Groupe des sénateurs indépendants, elle est responsable du plumitif. La sénatrice Omidvar est aussi la viceprésidente du Comité sénatorial spécial sur le secteur de la bienfaisance. Pour en savoir plus…

Lauréat 2017 – Robert Muggah

Robert est un politologue dont le travail réalisé au cours des deux dernières décennies a eu un impact sur des millions de personnes. Il a permis de réduire la violence armée dans certains conflits les plus difficiles à travers le monde, grâce à la mise en œuvre de politiques, de pratiques et par le biais de l’enseignement. En tant que cofondateur et directeur de recherche de l’Institute Igarapé et de la Fondation SecDev, Robert est engagé à trouver des solutions, basées sur des preuves et reposant sur les technologies à la sécurité, dans les domaines du développement et des droits de la personne. Pour en savoir plus…

Lauréat 2016 – Abraam Isaac

Abraam Isaac est cofondateur et codirecteur général d’Innovative Canadians for Change (ICChange), une organisation sans but lucratif ayant pour mandat d’améliorer la qualité de vie et la sécurité des populations vulnérables à travers le monde par l’entremise de modèles de développement durables. Grâce à son implication auprès d’ICChange, Abraam a joué un rôle clé dans l’élaboration et la mise en œuvre de plusieurs projets dans une variété de domaines liés à la santé, dont l’eau et les systèmes sanitaires, les dossiers médicaux électroniques et l’informatique médicale, ainsi que la prévention et le traitement des traumatismes et des blessures. Le travail d’ICChange a été reconnu et financé par plusieurs organismes nationaux et internationaux, dont Grands défis Canada, le Centre de recherches pour le développement international et la Clinton Global Initiative. Le travail d’Abraam auprès des personnes démunies à travers le monde l’a amené dans plusieurs régions, dont l’Afrique de l’Est et l’Asie du Sud-Est. Il a eu l’occasion de travailler de près avec des populations rurales, des communautés à faible revenu dans certains des plus grands bidonvilles d’Afrique et des réfugiés à la frontière entre la Thaïlande et la Birmanie.

En 2010, Abraam a obtenu un diplôme en médecine de l’Université de l’Alberta. Après avoir terminé sa résidence en médecine interne et un internat sur les maladies infectieuses, il s’est joint à la Division des maladies infectieuses de l’Université de l’Alberta en tant que conseiller du personnel.

Click here for more past winners.


Au sujet de Lewis Perinbam

Lewis Perinbam

Lewis Perinbam, O.C. (1925-2007) fût admiré et apprécié pour ses contributions innombrables à la participation canadienne au développement. M. Perinbam, qui fût originaire de la Malaisie et qui a fait ses études en Écosse, s’est toujours engagé à partager sa connaissance des pays en développement avec les Canadiens qui voulaient changer les choses. Il fût le Directeur exécutif fondateur du CUSO, le premier Secrétaire général à temps plein de la Commission nationale du Canada pour l’UNESCO et pendant plusieurs années, Secrétaire-général et Président directeur général d’Entraide universitaire mondiale du Canada.

Monsieur Perinbam est entré au service de l’Agence canadienne de développement international en 1969 et est devenu Directeur fondateur de sa Division des Organisations non gouvernementales. Il a ensuite été nommé Vice-président, Programmes spéciaux, que l’on appelle aujourd’hui Partenariat canadien. Très en demande pour occuper d’importants postes de dirigeant et de conseiller, M. Perinbam a dirigé le groupe de travail sur la participation des minorités visibles dans la fonction publique fédérale dont le rapport, publié en 2000, a été prisé pour les changements qu’il a permis d’apporter aussi bien dans le gouvernement que dans l’industrie.

En octobre 1997 il est devenu membre de l’Ordre du Canada. M. Perinbam a siègé à plusieurs conseils d’administration d’ONGs et fût également conseiller auprès du conseil d’administration du Bureau canadien pour l’éducation internationale.

Pour faire un don au Prix Lewis Perinbam, cliquez ici.

Favicon

Abonnez-vous à notre infolettre