Hairdresser, Wassa East District, Ghana. May 2018. #WAGES
Hairdresser, Wassa East District, Ghana. May 2018. #WAGES

Mener la lutte contre les changements climatiques : comment soutenir les femmes entrepreneures en Afrique subsaharienne ?

Les femmes entrepreneures sont essentielles à une économie prospère et inclusive, mais elles doivent faire face à de nombreux défis pour développer leurs entreprises. Ces défis sont exacerbés pour les femmes entrepreneures pour le climat (FEC), qui sont des innovatrices et des catalyseurs essentiels en matière de réponse aux changements climatiques partout dans le monde.

L’EUMC est heureuse de lancer son nouveau produit de connaissance : Stratégies pour les incubateurs et les accélérateurs : Renforcer les écosystèmes pour les femmes entrepreneures du climat en Afrique subsaharienne (en anglais seulement). Cette recherche fait partie de notre projet Accelerating Women Climate Entrepreneurs. Financé par Affaires mondiales Canada, nous mettons en œuvre cette initiative de deux ans en collaboration avec la Fondation Aga Khan Canada et l’Aspen Network for Development Entrepreneurs. Dans notre nouveau produit de connaissance, nous identifions de nombreux défis et occasions pour les FEC, en mettant l’accent sur l’Afrique subsaharienne. L’élément fondamental de ce projet de connaissance est de faire entendre la voix des FEC qui jouent un rôle important dans le développement de solutions pour faire face à la crise climatique dans leurs communautés.

Leçons tirées de notre recherche sur les FEC en Afrique subsaharienne.

Nous avons mené des entrevues avec de multiples parties prenantes dans toutes les régions, incluant des organisations de femmes entrepreneures, des institutions financières et des fonds d’investissement. En Afrique subsaharienne, qui a le taux d’entrepreneuriat féminin le plus élevé au monde, les entreprises dirigées par des femmes sont généralement de plus petite taille et signalent des volumes de ventes et de revenus inférieurs à ceux des entreprises dirigées par des hommes. Les entreprises appartenant à des femmes sont confrontées à des obstacles beaucoup plus importants que les entreprises appartenant à des hommes en matière d’accès au financement, ce qui peut rendre leur croissance difficile.

« Le taux de croissance des pairs masculins a été plus rapide alors qu’ils ont également été en mesure de garantir des accords de prêt avec des actifs que je n’ai pas. » FEC, Kenya

Le manque de programmes de mentorat pour les FEC est une autre lacune importante. L’entrepreneuriat pour le climat est un secteur largement dominé par les hommes. Il y a également une pénurie de modèles, de mentors et de coaches féminines.

« Les femmes entrepreneures ne sont pas encouragées ni encadrées… Il est donc difficile de convaincre les aspirantes entrepreneures de s’aventurer dans le domaine du climat, car il n’y a pas de démonstration de « réussite » ou de création de richesse. » FCE, Ghana

Pleins feux sur les FEC

Dans le cadre de cette recherche, nous avons voulu mettre en lumière le travail des femmes qui ont réussi. Ces femmes sont innovantes, motivées et résilientes. En voici quelques exemples :

« J’ai été très proactif dans la présentation de nos idées et la participation à des concours. Nous avons été soutenues au niveau local par le Ghana Climate Innovation Centre et au niveau international par Climate Launchpad, ainsi que par le marché fermier d’Asilafia dans la région de la Volta pour un projet de restauration des sols. » Audrey Darco, de Sabon Sake

« Prime Green a bénéficié du soutien de Renewable Energy Business Incubation (REBI) qui a proposé des formations sur la production d’appareils de cuisson, l’entrepreneuriat, le marketing, entre autres. REBI a également fourni des machines pour la production. Leurs services ont grandement amélioré leur entreprise et lui ont permis de se hisser à un autre niveau. » Patience Karugi de Prime Green

Comment les incubateurs et les accélérateurs peuvent-ils soutenir les FEC en Afrique subsaharienne ? 

Avec la reconnaissance croissante du rôle important que jouent les femmes dans la lutte contre les changements climatiques, les parties prenantes du financement pour le climat multiplient les efforts pour comprendre et traiter le lien entre le genre et le climat. Voici quelques façons dont les incubateurs et les accélérateurs peuvent renforcer la capacité des organisations de femmes à innover et à se développer :

  1. Collaborer avec des organisations et des programmes axés sur le climat afin de partager les ressources.
  2. Offrir des occasions de renforcement des capacités pour améliorer l’expertise technique.
  3. Appliquer une optique de genre aux programmes liés au climat.
  4. Créer des partenariats avec des institutions financières, des gouvernements, des universités et des instituts de recherche, ainsi que des associations de femmes.
  5. Faire connaître les expériences des FEC

La contribution des FEC à l’adaptation au changement climatique et à son atténuation est essentielle. Un engagement de plusieurs parties prenantes avec des modèles et des approches nouveaux et innovants est nécessaire pour relever ces défis. Lisez notre rapport complet.

Favicon

Sign up for our Newsletter