Untitled design (13)

Séminaire sur les bonnes pratiques pour une meilleure gouvernance

M. Carlos Loret de Mola, Sous-Ministre de la Gouvernance Territoriale du Pérou, et Mme. Gail Cockburn, directrice du programme de coopération au Pérou et en Bolivie, Affaires mondiales Canada.

Le projet ARI (Initiative régionale andine) a clôturé ses activités en réalisant le « Séminaire sur les bonnes pratiques pour une meilleure gouvernance » les 12 et 13 décembre, 2017 à l’Hôtel Los Delfines, à Lima, Pérou.

Les participant-e-s du séminaire comprenaient des représentant-e-s des organisations de la société civile, des ONG, de la coopération internationale et de l’Ambassade du Canada, ainsi que des délégué-e-s des gouvernements locaux, municipaux et régionaux péruviens. De plus, des leaders communautaires qui travaillent avec le projet ARI et avec d’autres initiatives financées par le Canada ont été invités afin de partager leurs connaissances et bénéficier de nouvelles connaissances qu’ils pourront ramener à leurs communautés.

Le séminaire s’est ouvert sur les paroles de Mme. Gail Cockburn, directrice du programme de coopération au Pérou et en Bolivie d’Affaires mondiales Canada (AMC). Ensuite, Mme. Mary Beshai, conseillère principale – partenariats stratégiques de l’EUMC (Entraide universitaire mondiale du Canada) et M. Michel Tapiero, directeur du Projet ARI et de l’EUMC Pérou ont chacun-e souhaité la bienvenue aux participant-e-s. Finalement, le Sous-Ministre de la Gouvernance Territoriale du Pérou, M. Carlos Loret de Mola a prononcé un discours d’ouverture.

M. Carlos Loret de Mola, Sous-Ministre de la Gouvernance Territoriale du Pérou; Mme. Gail Cockburn, directrice du programme de coopération au Pérou et en Bolivie, Affaires mondiales Canada; M. Michel Tapiero, directeur du Projet ARI et de l’EUMC Pérou; Mme. Mary Beshai, conseillère principale – partenariats stratégiques de l’EUMC.

Les deux journées du séminaire ont été divisées chacune en deux thématiques. Le premier thème abordé, « La contribution des femmes à la gouvernance inclusive », a permis à Mmes. Mary Rosales de l’Assemblé nationale des gouvernements régionaux et Gabriela Carrasco, directrice de l’investissement public du Ministère de l’économie et des finances (MEF) de présenter leurs expériences au sein des projets ARI et Progobernabilidad.

Le deuxième sujet traité lors du premier jour, « Défis et enjeux du processus de décentralisation », a été abordé par M. Edgardo Cruzado, secrétaire à la décentralisation et membre du Conseil des ministres de la présidence. Le directeur du projet ABGM et le président du Réseau de leaders de Apurimac ont également partagé leurs expériences sous cette thématique. Finalement, Mónica Callirgo, chargée du Programme de décentralisation et de bonne gouvernance de la Defensoría del Pueblo et Gerardo Tavara, secrétaire général de Transparencia ont participé en tant que panélistes.

Rosa Chiappe, Directrice pays et Coordonnatrice Programme Uniterra – EUMC Pérou.

La seconde journée du séminaire s’est amorcée avec le troisième enjeu, soit « L’intégration de l’égalité des genres et les mécanismes de financement entre les secteurs public et privé pour une meilleure gouvernance ». Lors de ce panel, les représentant-e-s des municipalités ayant travaillé avec le projet ARI ont présenté leurs expériences d’assistance technique municipale lors des travaux réalisés à partir des impôts (OXI). Juan Pablo Miranda, de la Direction générale de promotion de l’investissement privé (MEF) a abordé la thématique OXI et Lucy Henderson, représentante de Proinversión, a fait une présentation sur la question des Alliances publiques-privées (APP), tout en faisant une réflexion sur l’approche d’égalité entre les genres. Pedro Arizmendi, représentant d’Ernst & Young et Karen Suarez du projet ARI ont participé en tant que panélistes lors de cette session.

Lors du dernier thème abordé « L’innovation au sein de la gouvernance locale », le programme Uniterra a raconté son expérience en présentant les travaux réalisés par ses coopérant-e-s volontaires qui sont à l’œuvre dans les zones d’intervention du projet ARI au Pérou. De même, Caroline Gibu, directrice générale de Ciudadanos al Día, a présenté les innovations de cette entité qui tente d’améliorer les relations entre l’État et la société civile. De son côté, le programme CISAL de la Fédération canadienne des municipalités (FCM) a livré son expérience, tandis que les représentant-e-s de l’Agence péruvienne de coopération internationale (APCI) et du projet MEGAM (Amélioration de la gestion environnementale des activités minières et énergétiques au Pérou) ont participé en tant que panélistes.

Michel Tapiero, directeur du projet ARI et de l’EUMC Pérou et Estela Monroy, agente de développement de l’Ambassade du Canada ont clôturé la rencontre, qui a marqué le point culminant du projet ARI.

Prenant en considération la nouvelle politique d’aide internationale féministe du Canada, le séminaire a permis aux participant-e-s de présenter plusieurs enjeux auxquels sont confrontées les femmes péruviennes et, en même temps, de sensibiliser le public sur le besoin d’inclure les femmes dans les processus de prise de décisions qui les affectent, afin d’avancer vers un pays plus égalitaire. Le projet ARI a consacré beaucoup d’effort sur la question de l’égalité entre les genres dans ses zones d’influence et a pu faire la lumière sur plusieurs situations dans lesquelles les femmes peuvent contribuer davantage au développement de leurs communautés.

Gabriela Castillo, leader communautaire, San Pedro de Chaná, Ancash, Pérou.

Données:

  • Le projet ARI, mis en œuvre par l’EUMC (Entraide universitaire mondiale du Canada), est financé par Affaires mondiales Canada (AMC).
  • Au Pérou, le projet s’est déroulé dans les municipalités de San Pedro de Chaná et Chavín de Huantar, situées dans le département d’Ancash.
  • Au plan régional, le projet ARI s’est également déroulé dans les municipalités de Villagarzón et Nunchía en Colombie, et à Colcha K et San José de Chiquitos en Bolivie.
  • Le projet a été mis œuvre sur une durée de 4 ans (2014-2018).
  • Le but de projet ARI est de générer un bien-être durable pour les femmes et les hommes des communautés d’intervention se trouvant dans des zones minières riches en hydrocarbures.
  • Pour en savoir davantage, visiter le site : www.proyectoari.com

Présentations (en espagnol seulement):

Estela Monroy, Agente de développement à l’Ambassade du Canada; Gabriela Castillo, leader communautaire, San Pedro de Chaná, Ancash; Mme. Gail Cockburn, directrice du programme de coopération au Pérou et en Bolivie, Affaires mondiales Canada; Lidia Melgarejo, leader communautaire, Chavín de Huantar, Ancash.

Favicon

Abonnez-vous à notre infolettre