Together For Learning Summit poster
Together For Learning Summit poster

Un manifeste des jeunes sur l’éducation des apprenants réfugiés et déplacés

Résultats du sommet « Ensemble pour l’apprentissage » du gouvernement du Canada

En 2021, le Canada a lancé la campagne « Ensemble pour l’apprentissage ». D’une durée de trois ans, cette campagne internationale vise à promouvoir une éducation de qualité et l’apprentissage tout au long de la vie pour les enfants et les jeunes réfugié.e.s, déplacé.e.s à l’intérieur de leur pays ou vivant dans des communautés d’accueil. Elle vise à susciter des changements au niveau communautaire, national et mondial pour assurer que tous les enfants ont accès à une éducation de qualité.

Plus qu’une simple campagne de sensibilisation, le gouvernement du Canada a également démontré son engagement à agir en travaillant avec des organisations comme l’EUMC pour améliorer l’accès à une éducation de qualité pour les personnes réfugiées et les jeunes déplacé.e.s dans le monde. L’EUMC travaille en partenariat avec Affaires mondiales Canada pour accroître les inscriptions et améliorer les résultats d’apprentissage des jeunes touché.e.s par les conflits et les déplacements au Kenya, au Mali, au Soudan du Sud et en Ouganda.

Les 30 et 31 mars 2022, le Canada a accueilli le sommet virtuel « Sommet d’Ensemble pour l’apprentissage : Favoriser la participation des jeunes déplacés pour transformer l’éducation ». Ce sommet a réuni des responsables du gouvernement et des représentant.e.s de la société civile, des organisations multilatérales et du secteur privé pour discuter de ce que la communauté mondiale apprend sur l’éducation des personnes réfugiées, et pour entendre directement les jeunes déplacé.e.s parler de leurs expériences en matière d’éducation et de leurs espoirs pour l’avenir. 

Un manifeste des jeunes pour l’avenir de l’éducation

L’engagement des personnes ayant une expérience vécue est une pierre angulaire importante de la campagne « Ensemble pour l’apprentissage ». Par l’entremise du Conseil de l’éducation des réfugiés de la campagne, les jeunes déplacé.e.s ont bénéficié d’une plateforme pour s’assurer que les solutions et les approches sont façonnées par leurs connaissances et leurs expériences. Parmi les membres du Conseil figure un ancien du Programme d’étudiantes et d’étudiants réfugiés de l’EUMC.

Lors du sommet, le conseil a présenté son nouveau manifeste, « Une vision pour l’éducation des personnes réfugiées et déplacées ». Ce Manifeste amplifie les voix des personnes les plus touchées par les décisions mondiales en matière d’éducation et qui ont pourtant été historiquement sous-représentées dans ces processus de décision. Il présente cinq thèmes fondamentaux qui, lorsque réunis, contribueront à créer un monde où tous les jeunes auront accès à une éducation de qualité et à l’apprentissage tout au long de la vie.

En lien : Autonomiser les leaders réfugiés : Cinq façons passionnantes pour l’EUMC de faire la promotion du leadership des réfugiés

Un manifeste des jeunes véritablement mondial

Tout en incluant une représentation diversifiée de personnes réfugiées, le Conseil de l’éducation des réfugiés savait qu’il y avait plusieurs autres perspectives à entendre. Dans la période précédant le Sommet, à la demande du Conseil et du gouvernement du Canada, l’EUMC a organisé des dialogues régionaux avec les jeunes afin de faire participer les personnes réfugiées et déplacées à des discussions sur l’éducation.

Quatre dialogues ont été organisés, impliquant 100 jeunes d’Amérique latine, d’Afrique de l’Est, d’Afrique de l’Ouest et centrale, et d’Asie occidentale. Les participant.e.s n’appartenant pas à ces régions ont été invité.e.s à donner leur point de vue sur les thèmes de la campagne « Ensemble pour l’apprentissage » par la présentation d’une observation écrite.


« [Citation sur l’importance de participer au dialogue des jeunes] ».

— participant, dialogues des jeunes

Appel des jeunes : Les cinq investissements essentiels pour l’éducation pour tous

  1. Inclusion : L’éducation doit être alimentée par les jeunes réfugié.e.s et déplacé.e.s de différents horizons et leur être accessible. 
  2. Santé mentale et soutien psychosocial : Les écoles doivent créer des espaces d’apprentissage sécurisés pour tous.
  3. Apprentissage numérique : Les solutions et infrastructures technologiques doivent être renforcées afin de faire participer les jeunes réfugié.e.s et déplacé.e.s, en particulier dans les zones difficiles à atteindre.
  4. Égalité des genres : Les jeunes filles et les jeunes femmes réfugiées et déplacées doivent être soutenues pour surmonter les désavantages disproportionnés auxquels elles sont confrontées dans l’accès à une éducation de qualité. 
  5. Reddition de comptes : Les gouvernements et les organisations qui travaillent dans le domaine de l’éducation mondiale doivent rester redevables envers les apprenant.e.s réfugié.e.s et déplacé.e.s qui sont affecté.e.s par leurs décisions.

Lisez le manifeste complet.

Une réponse globale : Le communiqué « Ensemble pour l’apprentissage »

Après deux jours entiers de discussions lors du sommet, un communiqué ministériel conjoint a été élaboré en réponse au Manifeste des jeunes. Il souligne l’importance de travailler en partenariat et l’engagement continu des jeunes dans une capacité de leadership dans la réalisation des thèmes clés du Manifeste, en particulier lorsque les écoles et les apprenant.e.s continuent à surmonter les perturbations de l’éducation causées par la COVID-19.

La communauté internationale a fait d’importants progrès pour réduire le fossé éducatif des jeunes réfugié.e.s et déplacé.e.s. Cependant, il reste encore beaucoup de travail à faire. Le Manifeste des jeunes et le communiqué ministériel conjoint offrent des avancées claires dans la poursuite de l’éducation pour tous. Nous sommes impatients de travailler avec les jeunes, les enseignant.e.s, les parents, les communautés et les gouvernements partout dans le monde pour faire de cette vision une réalité.

Favicon

Abonnez-vous à notre infolettre