Sri Lanka

L’EUMC dispense une programmation en développement depuis plus de 20 ans dans un certain nombre de secteurs au Sri Lanka.  L’EUMC a acquis une réputation pour la prestation de programmes équitables et non partisans, en assurant sa programmation pendant le conflit, le cessez-le-feu, le tsunami et dorénavant dans un environnement post-conflit.  Sa capacité opérationnelle dans l’ensemble du pays lui a permis de réagir rapidement face à un environnement changeant si bien que, en plus de la prestation de ses programmes de développement prévus, l’EUMC a été en mesure de répondre efficacement aux situations d’urgence dès qu’elles surgissaient.

Notre impact: 

Dans le domaine de la formation professionnelle, l’EUMC a :

  • élaboré un Cycle de perfectionnement des compétences professionnelles© qui a été reconnu comme un modèle efficace pour dispenser la formation professionnelle, surtout pour les jeunes et les femmes
  • amélioré la capacité de 47 institutions de formation, afin de pouvoir mieux dispenser une formation professionnelle de qualité en harmonie avec les normes nationales
  • dispensé avec succès à plus de 30 000 personnes (+ 30 % de femmes) les compétences professionnelles nécessaires pour obtenir un emploi
  • élaboré un Manuel des questions de genre qui a été accepté par le Gouvernement du Sri Lanka dans son programme de formation professionnelle

L’EUMC a amélioré les conditions  de vie et de travail des collectivités dans les plantations :

  • plus de 10 000 résidents des plantations ont reçu des certificats de naissance/des cartes nationales d’identité leur accordant les droits de la citoyenneté
  • 1 190 personnes sont actuellement impliquées activement dans des groupes de femmes du voisinage qui identifient et abordent les problèmes sur leurs domaines
  • a effectué des études clés – Étude de la perception des travailleurs et Étude de la perception du gestionnaire – qui ont modifié le fonctionnement sur les domaines producteurs de thé

En matière de violence contre les femmes, l’EUMC a :

  • facilité une plus grande collaboration entre les organismes sri lankais pour aborder la violence fondée sur le sexe et les problèmes des droits des femmes
  • appuyé 17 organismes locaux pour offrir de meilleurs services en vue de prévenir et de réduire la violence contre les femmes
  • engagé cinq compagnies de médias et de communications dans des activités publiques pour prévenir la violence fondée sur le sexe
  • obtenu un engagement plus solide de la part de fonctionnaires gouvernementaux (1 100 agents, 25 juristes, 40 enseignant(e)s, 1 300 agents de police, etc.) pour offrir de meilleurs services aux victimes de violence fondée sur le sexe 
Ce que nous apprenons: 

Malgré d’importants changements dans le contexte du pays au fil des années de programmation, les principes opérationnels clés demeurent au cœur de notre programmation efficace. 

L’EUMC continuera à dispenser une programmation équitable et durable pour tous nos bénéficiaires sur toute l’île. Chaque programme continuera à utiliser une approche non sexiste, à s’assurer que les femmes ont accès à des programmes éducatifs et à une formation, tout en enseignant à la collectivité élargie l’importance des femmes en milieu de travail.

Le succès de nos programmes dépend énormément des partenariats multilatéraux que nous avons développés. L’EUMC collabore étroitement avec les ONG locales, les collectivités, les gouvernements et les autres organismes en vue de comprendre les conditions et les problèmes locaux.

Tags: Asie