SRP_5_things

5 choses qui font que notre programme d’étudiantes et d’étudiants réfugiés est unique

1) Nous allions la réinstallation de personnes réfugiées avec des opportunités d’études supérieures.
Alors que la plupart des autres initiatives à travers le monde offrent des solutions temporaires aux jeunes réfugié-e-s par le biais de visas spéciaux pour les étudiant-e-s, le Programme d’étudiantes et d’étudiants réfugiés (PÉR) de l’EUMC est le seul en son genre à allier les études supérieures à la réinstallation. Nous offrons aux jeunes réfugié-e-s la possibilité de se construire un avenir meilleur au Canada grâce aux études supérieures et au statut de résident-e permanent-e.

2) Le PÉR est le seul programme de parrainage de jeunes par les jeunes.
Spécifique à l’EUMC, le PÉR encourage les jeunes du Canada à jouer un rôle actif dans le parrainage des étudiant-e-s réfugié-e-s. Les comités locaux de l’EUMC sur les campus recueillent des fonds, font de la sensibilisation au sujet du programme (sur les campus et dans leur communauté), fournissent un soutien social et aident à l’intégration des étudiant-e-s PÉR à leur arrivée.

3) Le PÉR soutient le cheminement des étudiant-e-s depuis les contextes où se trouvent les personnes réfugiées jusqu’à leur arrivée sur les campus canadiens.
Notre soutien aux étudiant-e-s commence bien avant leur arrivée au Canada. Les étudiant-e-s du PÉR suivent une année de formation linguistique intensive, des cours de préparation académique et des séance de formation pré-départ qui leur garantir un plus grand succès à leur arrivée. Au Canada, elles/ils sont soutenu-e-s par leurs camarades étudiant-e-s et par les membres du comité local de l’EUMC de leur campus qui les aident à s’adapter et à réussir à l’école et dans la vie.

4) Le PÉR existe depuis 1978.
Avec près de 100 partenaires postsecondaires à travers le Canada, le PÉR a soutenu plus de 1 600 jeunes réfugié-e-s au cours des quarantes dernières années. Ensemble, la communauté d’enseignement supérieur a réinstallé des étudiant-e-s originaires de plus de 35 pays, notamment d’Afghanistan, de Bosnie-Herzégovine, de Birmanie, du Salvador, du Rwanda et de la Syrie.

5) Le PÉR offre une voie innovante vers l’intégration.
Le PÉR de l’EUMC a fait ses preuves non seulement dans la réinstallation, mais également dans l’intégration des jeunes réfugié-e-s. Un sontage de 2007 a révélé que 97% des étudiant-e-s du PÉR ayant répondu avaient terminé ou étaient en train d’achever leur programme postsecondaire, et beaucoup d’entre elles/eux avaient l’intention de poursuivre leurs études. La majorité de ces étudiant-e-s (85 pour cent) ont déclaré avoir trouvé du travail dans leur domaine d’étude après l’obtention de leur diplôme.

Favicon

Abonnez-vous à notre infolettre