can150_stories_blog_380x280

5 récits d’appartenance d’ancien-ne-s réfugié-e-s au Canada

Imaginez que vous deviez reconstruire votre vie dans un nouveau pays. Aucune des langues officielles n’est votre langue maternelle. La nourriture est différente et vos ingrédients préférés sont difficiles à trouver. Les coutumes sont inconnues et vous vous sentez inconfortable dans les situations sociales.

Que faudrait-il pour que vous commenciez à vous sentir chez vous dans ce nouveau pays? Qu’est-ce qui, d’après vous, vous donnerait un sentiment d’appartenance?

Les étudiant-e-s parrainé-e-s par le Programme d’étudiantes et d’étudiants réfugiés (PÉR) de l’EUMC n’ont pas besoin de l’imaginer. Pour eux/elles, ce sont souvent les petits gestes qui font une grande différence: un sourire, un message d’accueil, une conversation amicale, un coup de main, des mots de soutien, une invitation à dîner, même un orignal en peluche!

Selon leurs propres mots, ils et elles disent :

 

« Je me sens chez moi au Canada tous les jours. Les coups de main que je reçois. Les visages souriants que je rencontre. Les occasions d’apprentissage qui s’offrent à moi. Et beaucoup plus encore. »

– Aya Zawit

En savoir plus.

 

 

« Le Canada m’a offert […] un endroit paisible où je me sens chez moi, la liberté d’être la meilleure version de moi‑même et une bourse pour étancher ma soif d’études universitaires. »

– Mo Maalim

En savoir plus.

 

 

« Quand j’ai regardé mon certificat de citoyenneté, des larmes ont coulé sur mon visage, car, pour la première fois de ma vie, je me sentais soulagée. Je possédais une nationalité! »

– Delphine Umutoni

En savoir plus.

 

 

« Lorsque la famille de mon colocataire m’a invité pour mon tout premier souper de l’Action de grâce [j’ai eu] le sentiment que le Canada est un pays et un endroit où je peux entreprendre une nouvelle vie et fonder une famille. »

– Mohammad Al Masalma

En savoir plus.

 

 

« Dès mon arrivée en sol canadien, je me suis sentie chez moi. […] Maintenant que j’ai ma propre famille, je me sens entièrement Canadienne, fière et libre. »

– Charlotte Bapima

En savoir plus.

 

 

À l’occasion du 150e anniversaire de la Confédération canadienne, en collaboration avec l’honorable sénateur Ratna Omidvar et en partenariat avec Universités Canada, nous avons créée 150 récits d’appartenance. À travers cette initiative, nous avons invité nos étudiant-e-s et ancien-ne-s du PÉR à partager l’histoire du moment où ils et elles ont ressenti pour la première fois un sentiment d’appartenance au Canada.

Nous vous invitons à lire plus de récits d’appartenance sur https://150.wusc.ca/fr.  Rappelez-vous que les petits gestes que vous faites aujourd’hui peuvent aider un-e nouvel-le arrivant-e à se sentir mieux au Canada.


Avez-vous vécu un moment d’appartenance?

Peut-être que vous n’avez pas besoin d’imaginer comment reconstruire votre vie dans un nouveau pays parce que vous aussi vous vous êtes réinstallé-e-s au Canada. Si c’est le cas, bienvenue! Nous espérons que vous avez vécu votre moment d’appartenance. Nous vous invitons à le partager sur les réseaux sociaux en utilisant #recitsdappartenance et #Canada150.

Êtes-vous un-e ancien-ne étudiant-e du PÉR et vous souhaitez partager votre moment d’appartenance avec nous? Nous aimerions avoir de vos nouvelles!

Favicon

Abonnez-vous à notre infolettre