Global Dev Tips

#GlobalDevTips : Comment mettre en œuvre la technologie éducative dans les programmes de développement

Par : Muneeb Khan, gestionnaire de l’éducation, EUMC

Les innovations technologiques perturbent rapidement les industries de tous les secteurs, depuis les applications mobiles en vogue, comme Uber, qui remettent en question les services de taxi traditionnels, jusqu’aux magasins numériques qui créent une nouvelle concurrence pour les magasins classiques.

L’industrie de l’éducation ne fait pas exception ; elle est également en pleine transformation numérique. Les applications d’apprentissage, telles que Duolingo, Edmodo et Google Classroom — qui comptent ensemble plus de 350 millions d’utilisatrices et utilisateurs — sont largement utilisées à des fins éducatives par des publics du monde entier. Grâce à ces plates-formes, les apprenantes et apprenants peuvent accéder au contenu à leur propre rythme, adapté à leurs besoins personnels, et non plus contrôlé par une seule personne debout devant la classe !

De telles innovations ont ouvert de nouvelles possibilités aux praticiennes et praticiens du développement afin d’élargir les outils à leur disposition pour s’attaquer aux problèmes d’accès et de qualité de l’éducation dans des contextes où les ressources sont limitées.

Cependant, étant donné que les ressources numériques sont souvent conçues pour les utilisatrices et utilisateurs « branché-e-s » — qui ont accès à Internet, à l’électricité et aux cartes de crédit — les personnes qui ont le plus besoin d’améliorer l’accès et la qualité de leur éducation sont aussi celles qui risquent de ne pas en bénéficier. Les familles vivant dans les camps de réfugiés, les zones rurales et les ménages à faible revenu ne peuvent souvent pas utiliser ces technologies « telles quelles », ce qui rend difficile la mise en œuvre de programmes éducatifs numériques dans ces contextes.

Au cours de ma carrière de gestionnaire de l’implantation de la technologie éducative dans des centaines d’écoles rurales et urbaines, j’ai constaté que ces écoles font face à des défis semblables lorsqu’elles utilisent la technologie pour la première fois dans leurs classes. Pour les professionnels du développement qui envisagent d’intégrer la technologie éducative dans leur programmation, voici mes conseils.

1er conseil de transformation : Commencez petit

Souvent, lors des premières incursions dans les transformations numériques, les comités de gestion des écoles cherchent à numériser l’ensemble de l’expérience scolaire. Il s’agit d’une tâche vaste et complexe qui, si elle n’est pas bien planifiée, est vouée à l’échec. Pour amorcer le processus de transformation numérique, commencez par réfléchir à une grande question : Qu’est-ce que je veux réaliser en utilisant la technologie numérique dans mon école ?

Les réponses varieront, allant de meilleures notes des élèves aux tests, à une plus grande collaboration entre le personnel et les parents, ou à un apprentissage autonome accru. Il n’y a pas de mauvaise réponse. Soyez ciblés dans votre approche et vous vous positionnerez pour réussir, vous permettant de trouver la meilleure application et la meilleure approche pour les besoins de votre école.

2e conseil de transformation : Préparez votre personnel enseignant

Nous savons que les enseignantes et enseignants sont surchargé-e-s de travail, passant d’innombrables heures à planifier, à corriger des devoirs et à élaborer des outils d’apprentissage pour les élèves. La dernière chose dont les elles/ils ont besoin, c’est qu’on ajoute à leur charge de travail. Si vous voulez que la transformation numérique ait lieu dans votre école, vous devez aider le personnel enseignant à considérer la technologie comme quelque chose qui facilitera son travail et non qui augmentera le stress au travail.

Pour que les enseignantes et enseignants adhèrent au changement, il faut vous assurer que la technologie s’harmonise très étroitement avec le cursus. Si ce n’est pas le cas, prenez le temps de préparer un guide d’alignement des leçons qui fait correspondre les leçons numériques avec le programme d’études actuel. Les enseignantes et enseignants trouveront alors facile d’utiliser les leçons numériques comme ressources supplémentaires.

Une fois que le personnel enseignant aura compris la valeur de la technologie, en particulier pour améliorer son propre rendement, il sera plus susceptible de l’utiliser et de devenir lui-même le moteur de la transformation numérique.

3e conseil de transformation : Personnalisez l’apprentissage de vos élèves

L’apprentissage n’est pas facile pour tout le monde. Comme les élèves absorbent les idées et les concepts à leur propre rythme, il est difficile pour le personnel enseignant de faire participer 25 élèves différent-e-s dans un même parcours d’apprentissage. Nous avons tous vu l’élève qui a du mal à comprendre la leçon enseignée alors qu’un autre dans la même classe s’ennuie, déjà prêt avec toutes les réponses.

Imaginez maintenant que le même enseignant puisse donner 25 leçons simultanément, chaque leçon étant adaptée à chaque élève. Non seulement l’élève qui a besoin d’un soutien supplémentaire le recevra, mais la première de classe ne s’ennuiera pas non plus. Le vrai pouvoir de la technologie éducative aujourd’hui est d’offrir une expérience d’apprentissage personnalisée aux élèves.

Les nouveaux utilisateurs de la technologie éducative optent souvent pour des technologies qui n’ont pas cette caractéristique essentielle qui distingue le plus la technologie éducative de l’apprentissage traditionnel par les livres : l’attention personnalisée. L’EUMC s’est appuyée sur les technologies statiques dans le passé, mais elle souhaite de plus en plus établir des partenariats avec des entreprises offrant un apprentissage personnalisé pour chaque élève. Assurez-vous de faire de même autant que possible dans les approches de technologie éducative que vous utilisez. Cela réduira le fardeau de vos enseignantes et enseignants, permettra à vos élèves d’apprendre par elles/eux-mêmes et aux parents de voir l’apprentissage individualisé de leurs enfants.

Conseil de transformation 4 : N’ayez pas peur de l’échec !

Si vos tentatives de transformation numérique n’ont pas tout à fait fonctionné comme prévu, n’ayez crainte, vous n’êtes pas seul-e. Rappelez-vous que nous utilisons maintenant iPhone 9, Windows 10 et Google Chrome version 73 ! Les bons produits prennent du temps à se développer et sont toujours en évolution.

Dans un contexte de développement, des défis tels que la faible connectivité à Internet, l’accès intermittent à l’électricité et les outils technologiques de base en raison du manque de moyens financiers constituent des obstacles majeurs à la transformation numérique des écoles. En raison de ce contexte, il faudra probablement de multiples tentatives avant qu’un nouveau programme puisse aboutir à un modèle réussi de transformation numérique dans des salles de classe sous-équipées.

Pour vous assurer d’arriver à votre modèle idéal le plus rapidement possible, n’oubliez pas de vous poser des questions : Comment puis-je rendre ce modèle un peu meilleur ? Grâce à une réflexion et une évaluation continues, vous trouverez de nouvelles façons d’améliorer votre projet. Assurez-vous également de garder un technicien près de vous en tout temps !

À l’EUMC, nous nous sommes engagés à essayer de nouvelles approches dans notre programmation mondiale. L’EUMC explore actuellement le potentiel de la technologie éducative dans ses programmes d’éducation des jeunes réfugié-e-s et des filles en Afrique de l’Est, en particulier avec les technologies SMS mobiles et les ressources pédagogiques numériques. Au fur et à mesure que nous expérimentons avec plus de technologie éducative, nous avons inévitablement des revers, mais nous n’avons pas peur d’échouer, d’apprendre et de nous améliorer, parce que c’est seulement en essayant que nous réussirons.

Biographie de l’auteur

Muneeb Khan travaille actuellement pour l’EUMC à titre de gestionnaire de l’éducation. Il est passionné par la compréhension de la façon de faire fonctionner la technologie éducative dans des contextes de développement et a de l’expérience dans l’écosystème de la technologie éducative en Asie du Sud.

Favicon

Abonnez-vous à notre infolettre