Comment la formation professionnelle en ligne prépare les travailleurs de la santé à un emploi futur durant la COVID-19

Samya Al-Qudah, récemment diplômée du programme de Personnel d’appui en soins de santé soutenu par l’EUMC, nous raconte combien elle était fière lorsqu’elle a aidé son amie, qui était dans un état critique, à remarcher. Samya est un exemple de fort retour sur investissement dans l’éducation des femmes en Jordanie.

« Je suis fière de moi », dit Samya. « Il n’y a pas de sentiment plus fort que celui de donner la vie aux autres et je sens [que j’ai pu le faire pour mon amie] grâce à ce programme. J’ai commencé à la soutenir en tant qu’aide-soignante alors que sa famille doutait de mes capacités. Avec le temps, ses proches ont constaté l’amélioration de son état de santé ».

En Jordanie, les femmes ne représentent que 14 % de la population active. Sur 144 pays, la Jordanie se classe au 138e rang du rapport mondial sur l’écart entre les genres du Forum économique mondial 2020 pour la participation à la vie active — un classement scandaleusement bas pour un pays où les femmes détiennent plus de la moitié des diplômes universitaires.

Bien que les femmes soient très instruites, les programmes traditionnels n’ont pas permis aux étudiantes d’acquérir les compétences dont elles ont besoin pour entrer sur le marché du travail. Le secteur des soins de santé en Jordanie est le deuxième secteur le plus attrayant pour les femmes (après l’éducation), car il est considéré comme sécuritaire, fiable, et approprié comme environnement de travail. Ce secteur a également connu une croissance significative ces dernières années et continue à offrir un nombre croissant de possibilités d’emploi.

L’EUMC fait équipe avec la Corporation de formation professionnelle depuis 2017 pour offrir deux programmes de formation aux femmes dans le secteur de la santé — Assistance en bureau médicale et Personnel d’appui en soins de santé — dans trois régions à savoir Irbid, Amman Est et Salt afin que plus de femmes puissent avoir accès à ces possibilités de carrière sécuritaires et enrichissantes.

Cette initiative est axée sur le renforcement de la capacité des établissements à offrir des programmes adaptés au marché et à réduire les obstacles spécifiques aux femmes qui entrent sur le marché du travail, tels que les transports non sécurisés et les services de garde d’enfants inaccessibles. Notre objectif est d’aider les Jordaniennes à démontrer à leurs employeurs, à leurs familles et à leurs communautés qu’en embauchant des femmes, tout le monde est gagnant.

L’éducation et l’emploi des femmes à risque dans le sillage de la COVID-19

Lorsque la crise la COVID-19 s’est aggravée en Jordanie, le gouvernement a rapidement adopté des mesures de prévention strictes, notamment la fermeture nationale des écoles et des centres de formation. Bien que ces mesures aient contribué à ralentir la propagation du virus, plus de 600 cas confirmés ont été signalés dans tout le pays. Comme c’est le cas dans de nombreux autres pays, chaque cas supplémentaire de virus signifie un risque supplémentaire de surcharge du système de santé jordanien en pleine expansion.

Tout en reconnaissant la nécessité d’une distanciation sociale, la Corporation de la formation professionnelle, une corporation gouvernementale qui fournit une formation professionnelle et des services connexes aux communautés à travers le pays, savait que ce n’était pas le moment de stopper les études du futur personnel de santé. Elle a donc rapidement transféré son programme de formation Personnel d’appui en soins de santé, qui comptait 14 étudiantes inscrits — toutes des femmes — à une plateforme en ligne où les 14 étudiantes pouvaient poursuivre et terminer leurs études pendant la période de confinement.

Pourquoi un programme d’apprentissage en ligne ?

Dans le sillage de la COVID-19, nos partenaires craignaient fortement que le confinement n’ait des conséquences irréversibles sur les moyens de subsistance des femmes. Nous craignions également que les progrès que nous avions réalisés ensemble pour améliorer l’accès des femmes aux possibilités d’emploi ne soient réduits à néant si l’apprentissage s’arrêtait soudainement et que les retours sur investissement pour l’éducation des femmes ne se concrétisaient pas.

En mettant en ligne le programme de formation du Personnel d’appui en soins de santé, la Corporation de formation professionnelle a contribué à garantir que ses étudiantes puissent poursuivre leurs études et trouver un emploi après avoir obtenu leur diplôme, afin de répondre à la demande croissante en soins de santé en Jordanie, notamment dans le contexte de la crise sanitaire actuelle.

Innover et s’adapter à l’apprentissage en ligne

La Corporation de formation professionnelle a agi rapidement pour passer à la formation en ligne pour le programme Personnel d’appui en soins de santé, à une semaine à peine de la période d’examen de la dernière cohorte. Grâce à la rapidité d’action de la Corporation, la cohorte a pu continuer à se préparer et à passer ses examens finaux, et à terminer le programme, plutôt que d’attendre la reprise de la formation après une période indéterminée.

Les gestionnaires et autres membres de l’équipe de la Corporation ont également participé à ces formations en ligne, afin de fournir un retour d’information aux enseignant.e.s et d’améliorer l’exécution des programmes. La Corporation a utilisé à la fois Zoom et Google Classroom, et continuera probablement à utiliser une combinaison des deux, afin de tirer profit de ce que chaque plateforme a à offrir : Zoom permet une plus grande interaction, tandis que Google Classroom permet aux enseignant.e.s de présenter plus facilement le matériel.

En même temps, l’EUMC et la Corporation ont lancé des séances de sensibilisation et d’information pour les étudiantes potentielles par le biais de Zoom, en se concentrant sur l’autonomisation économique des femmes et la violence fondée sur le genre, dans le contexte de la COVID-19. Nous explorons également les possibilités de stages numériques ; nous lançons une campagne de médias sociaux pour promouvoir les droits des femmes et les nouveaux rôles des genres ; et nous offrons des cours de recyclage en ligne à nos partenaires.

À présent, le programme Assistance en bureau médical a également été mis en ligne avec 44 étudiantes inscrites.

Une formatrice dévouée engageant des étudiantes déterminées

Malgré le passage soudain à l’apprentissage et à l’enseignement en ligne, la transition s’est faite sans heurts, grâce au dévouement de la formatrice, Ayat Domi, et à l’engagement de ses étudiantes.

Afin de jongler avec de multiples responsabilités à la maison, les femmes communiquent entre elles, s’adaptent à leurs horaires et à leurs besoins, en fonction de l’âge de leurs enfants par exemple, et décident d’un moment pour suivre une formation.

Ayat a également déployé des efforts considérables pour s’assurer que toutes les étudiantes aient accès à la plateforme et au matériel d’apprentissage. « L’expérience était nouvelle pour nous toutes lorsque nous sommes passées à l’apprentissage et à l’enseignement en ligne. J’ai essayé de transmettre toutes les idées à mes étudiantes en utilisant différents outils, comme des photos, des présentations PowerPoint et des vidéos. Je voulais faire tout mon possible pour que mes étudiantes puissent comprendre le contenu », explique Ayat.

Au début, il y avait aussi des défis techniques. Certaines femmes avaient de vieux téléphones, ou un seul téléphone intelligent dans la famille, tandis que d’autres ne connaissaient pas Zoom ou Google Classroom. Ayat a toujours trouvé des solutions. Elle les encourageait à demander aux membres de leur famille de prévoir des horaires pour l’utilisation du téléphone intelligent. Pour celles qui ne connaissaient pas les plateformes, elle les a aidées à créer une adresse courriel et à tout mettre en place pour elles individuellement.

Ayat a maintenu une interaction constante avec les étudiantes et s’est assuré que lorsqu’une étudiante était confrontée à un problème technique, le groupe travaillait ensemble pour le résoudre. « Sans la coopération des étudiantes, cela n’aurait pas fonctionné comme ça a fonctionné ».

L’un des principaux avantages pour ces femmes qui participent à la formation en ligne est la réduction des coûts et du temps de transport qu’elles doivent normalement supporter. S’il est en effet devenu plus difficile d’équilibrer le temps passé à la maison, entre les tâches ménagères, les tâches de garde d’enfants et la formation, les femmes n’ont plus à se soucier des transports non sécuritaires ou de l’impossibilité de payer pour placer leurs enfants dans des garderies de qualité.

Des diplômées fières et accomplies changent les attitudes à l’égard de l’emploi des femmes en Jordanie

Les étudiantes ont été satisfaites de la transition vers l’apprentissage en ligne, et ont remercié la formatrice pour ses commentaires rapides et son engagement continu. Elles ont maintenant terminé leur formation et commencent déjà à mettre en pratique ce qu’elles ont appris pour faire une différence positive dans la vie des gens.

Samya parle également de la façon dont le programme a changé l’opinion de son mari, disant qu’il avait une idée fausse du programme. Lorsqu’il a vu comment elle a réussi à aider son amie grâce aux compétences qu’elle a acquises, il a compris l’importance du programme. « Il défend le programme, car il voit maintenant la valeur de [ma formation] dans nos vies. Il ne m’a pas beaucoup soutenue au début, mais il a vu comment je suis devenue performante ».

En aidant des étudiantes comme Samya à terminer leurs études pendant cette période difficile, nous avons contribué à ce que des familles entières voient le bénéfice du retour sur investissement dans l’éducation de leurs femmes et de leurs filles. Samya est fière de sa réussite et encourage d’autres femmes à suivre ce programme, malgré son passage à l’apprentissage en ligne.

Nous nous réjouissons de poursuivre notre travail avec la Corporation de formation professionnelle en Jordanie afin de renforcer et d’étendre son programme d’apprentissage en ligne pour les nouvelles cohortes, permettant ainsi aux femmes de poursuivre leur apprentissage pendant le reste de la période de confinement et au-delà.


Le projet de développement de l’emploi et des liens économiques pour les femmes (WE LEAD) (2017-2021), financé par Affaires mondiales Canada, est mené en consortium avec Entraide universitaire mondiale du Canada (EUMC) et Canadian International Consulting Company (CLIC). Ce projet, en partenariat avec le gouvernement jordanien, des organisations jordaniennes et des établissements du secteur privé, vise à accroître le nombre de femmes et de jeunes femmes jordaniennes sur le marché du travail grâce à deux programmes de formation : Assistance en bureau médical (ABM) et Personnel d’appui en soins de santé (PASS). En outre, le projet s’attaque à la fois aux obstacles spécifiques au genre et aux normes sociales qui empêchent les femmes d’entrer dans la vie active.

Abonnez-vous à notre infolettre