Hager Opoku_ Hairdresser

Séminaire international 2018 : L’entrepreneuriat au féminin

Quand on repense à ce que l’on voulait devenir lorsqu’on était enfant, le développement d’applications mobiles ne faisait probablement pas partie des choix que l’on avait envisagés. Le monde du travail a beaucoup changé au fil des ans et son évolution rapide va certainement se poursuivre. L’entrepreneuriat joue un rôle déterminant pour l’avenir de notre économie, et les femmes devraient être en mesure de prendre la place qu’elles méritent dans ce domaine.

C’est dans ce contexte que le 72e Séminaire international, qui se tiendra au Ghana, traitera précisément des enjeux de l’entrepreneuriat qui touchent directement les femmes. Le Séminaire rassemblera 20 jeunes du Canada et du Ghana qui exercent des activités entrepreneuriales. Ces jeunes, qui en sont aux premiers stades de leur projet d’entreprise, auront une occasion unique d’échanger sur les meilleures pratiques, d’approfondir leurs connaissances et leurs compétences, et de tisser un réseau international de jeunes innovateurs-trices aux vues similaires. Le programme de deux semaines (du 14 au 27 octobre 2018) sera propice à l’apprentissage interculturel et à la résolution collaborative de problèmes.

Pourquoi un séminaire sur l’entrepreneuriat au féminin?

Cette année, le Séminaire international prend un tournant féministe qui coïncide avec la nouvelle Politique d’aide internationale féministe du Canada.

Partout dans le monde, des femmes luttent pour l’égalité des droits et des possibilités économiques. Pourtant, les restrictions d’accès à l’éducation, à la technologie et au financement les empêchent souvent de réaliser leur plein potentiel. Elles portent le gros du fardeau des tâches ménagères, ont un accès limité aux grands réseaux de clients potentiels, et elles se heurtent souvent à des discrimination juridiques en matière de contrôle des ressources. Leurs aspirations sont également étouffées par les normes sexospécifiques, les stéréotypes et la violence liée au genre. En conséquence, à l’échelle mondiale, seulement 3 chefs d’entreprises sur 10 sont des femmes.

Il est essentiel d’améliorer l’accès des femmes à l’entrepreneuriat pour assurer leur émancipation économique tout en réduisant la pauvreté et les inégalités entre les genres. Les jeunes femmes, en particulier, sont d’importantes actrices économiques. Elles possèdent l’énergie, la détermination et les idées novatrices nécessaires pour améliorer leur sort. Alors que les emplois à vie traditionnels deviennent rares, l’entrepreneuriat chez les jeunes constitue une manière différente d’accéder à l’emploi et à l’autonomie financière.

Pourquoi le Ghana?

Le Ghana se distingue comme leader en matière d’émancipation économique des femmes. En effet, près de la moitié des entreprises du pays appartiennent à des femmes. De plus, l’économie ghanéenne est en pleine croissance et son écosystème entrepreneurial est très dynamique. De nouveaux centres d’affaires ainsi que des pépinières et des accélérateurs d’entreprises s’y forment chaque année. Ce pays est particulièrement bien placé pour créer de l’emploi grâce à l’entrepreneuriat. Le Ghana compte également de plus en plus de jeunes entrepreneur-e-s reconnu-e-s comme étant des chefs et propriétaires d’entreprise prometteurs-euses.

Cette année, ce sera la quatrième fois que le Séminaire se tiendra au Ghana. La première fois, c’était en 1957, l’année de l’accession du pays à l’indépendance. L’EUMC travaille au Ghana depuis 1994. Notre équipe talentueuse et notre vaste réseau déjà établis dans le pays serviront d’assise au Séminaire international qui aura lieu cette année.

« Le moins que l’on puisse dire de ces colloques, c’est qu’ils nous donnent de notre pays comme de tout l’univers une conscience plus éclairée. Ils contribuent à faire de nous de meilleurs Canadiens et de meilleurs citoyens du monde. Ne serait-ce que pour cela, une telle initiative mérite notre constant appui. » – Pierre Elliott Trudeau, séminariste au Ghana en 1957

Le Séminaire international, une tradition canadienne depuis 1948

Le Séminaire international est une expérience transformatrice qui a eu des répercussions importantes sur la vie de plus de 3 000 jeunes leaders canadien-ne-s – et sur des milliers d’autres partout dans le monde – depuis 70 ans.

Le Séminaire international demeure l’extraordinaire aventure humaine qu’il était lors de sa création. En établissant des liens entre des jeunes de différentes régions du monde et en leur donnant l’occasion de partager leurs expériences et d’échanger leurs connaissances sur le monde qui les entoure, le Séminaire repousse les barrières géographiques et culturelles afin de tisser des liens solides entre des jeunes leaders.

Comment postuler?

Vous avez la citoyenneté ou la résidence permanente canadienne, vous avez entre 18 et 35 ans et vous en êtes aux premières étapes de la création de votre propre entreprise? Les conversations interculturelles sur les obstacles affrontés par les femmes dans le domaine de l’entrepreneuriat au Canada et au Ghana vous intéressent?

Soumettez votre candidature avant le 15 juillet 2018 pour participer au 72e Séminaire international.

 

—–
Uniterra est un programme canadien de coopération internationale, mis en œuvre conjointement par le CECI et l’EUMC. Dans le cadre du programme, 600 volontaires contribuent chaque année au changement positif et durable vers un monde plus égalitaire, en consacrant de quelques semaines à deux ans de leur vie à un travail volontaire à l’international. Le programme permet aussi d’impliquer des Canadiennes et Canadiens et ainsi de jouer un rôle actif dans la lutte contre la pauvreté.
Le programme Uniterra bénéficie de l’appui financier du gouvernement du Canada, par l’entremise d’Affaires mondiales Canada.
Pour plus d’informations et pour voir les postes disponibles: 
Favicon

Abonnez-vous à notre infolettre