Startup Mongolia Blog

Un weekend d’innovations: susciter l’intérêt des jeunes pour le secteur de la fibre textile en Mongolie

Bien que la Mongolie soit le deuxième plus grand producteur de cachemire au monde, après la Chine, le secteur de la fibre textile fait aujourd’hui face à des difficultés de croissance. Au fil des ans, une diminution significative de la main d’œuvre a été observée, surtout chez les jeunes, ce qui constitue notamment un frein important à l’expansion du secteur. 

En 2015, 65 pour cent de la main d’œuvre du secteur de la fibre textile étaient des jeunes de moins de 35 ans, certain-e-s même sont à la tête d’entreprises de premier plan. Mais de moins en moins de diplômé-e-s intègrent l’industrie textile chaque année, attiré-e-s par des emplois mieux rémunérés dans les secteurs de la construction et de l’exploitation minière. Le manque d’intérêt n’est pas seul en cause. La formation dans les écoles ne prépare pas bien les jeunes aux nouvelles technologies utilisées par les principaux producteurs et transformateurs de fibre en Mongolie. De plus, la plupart des entreprises n’offrent pas de stages qui permettent aux étudiant-e-s de développer les compétences pratiques.

Apprentissage et innovation pour le développement des affaires 

Un week-end inspirant d’innovation et de compétition, a réuni 50 jeunes ingénieurs, étudiants et jeunes entrepreneurs d’Oulan-Bator pour développer et présenter leurs idées de nouveaux produits de fibre, fabriqués localement, aux plus grandes entreprises de transformation locales.

Cette fin de semaine a été lancée et financée par le programme Uniterra dans le cadre de sa stratégie d’inclusion des jeunes. Elle a été organisée en partenariat avec Startup Mongolia, la marque d’accessoires locaux Nomadd et le Centre américain de culture et d’information. En vue de la compétition, les jeunes participant-e-s ont appris comment transformer une idée en une entreprise. Ils/elles ont été informé-e-s de la situation actuelle du secteur de la fibre textile ainsi que des opportunités de développement existantes et ont également eu un aperçu des dernières technologies automatisées qui sont utilisées pour le tricot industriel. Ils/elles ont aussi été accompagné-e-s, étape par étape, lors de leur apprentissage des diverses approches internationales de l’innovation par la Mongolian University of Science and Technology, la Mongolian and Korean Polytechnic College et le Shima Seiki Training Center.

Nouvelles opportunités pour les jeunes dans une industrie traditionnelle 

Neuf équipes étaient en compétition. Le premier prix a été remis au projet de l’équipe de la Mongolian University of Science and Technology (MUST) qui portait sur des accessoires de bureau tricotés en laine. L’équipe a maintenant la possibilité de vendre son produit dans la chaîne des magasins Evseg Cashmere. Les deuxième et troisième prix sont allés aux projets « Caméléon organique » et « Penser bulles », respectivement. Les juges ont reconnu la créativité des équipes gagnantes dans l’utilisation de nanotechnologie basée sur des fibres intelligentes pour les vêtements et des fibres recyclées pour les meubles modernes. Six mois après ce weekend de formation intensive, trois nouvelles entreprises gérées par des jeunes participant-e-s ont démarré dans le secteur de la fibre textile.

Une approche multidisciplinaire:

Uniterra cherchait à impliquer des jeunes de tous les milieux, tant des étudiant-e-s du secondaire que des jeunes formé-e-s dans des établissements d’études supérieures. Par ailleurs, la participation et les conseils de spécialistes de disciplines émergentes et pertinentes au secteur (tels que des chimistes, des physiciens, des nanotechnologues et experts en droit) contribuaient à éveiller l’interdisciplinarité chez les jeunes lors de la création de leurs prototypes en fibre.

 

SDG WheelCe projet contribue aux Objectifs de développement durable ODD 4 – Éducation de qualité,
ODD 8 – Travail décent et croissance économique et l’ODD 9 – Industrie, innovation et infrastructure.
SDG 4: Quality Education SDG 5: Gender Equality SDG 10: Reduced Inequalities

Uniterra

Uniterra est un programme de coopération volontaire et de développement international conjointement géré par le Centre d’étude et de coopération internationale (CECI) et l’Entraide universitaire mondiale du Canada (EUMC). Le programme appuie le développement d’économies inclusives au bénéfice des femmes et des jeunes dans 14 pays d’Afrique, d’Asie et des Amériques. Uniterra travaille avec des partenaires clés de la société civile et des secteurs privé et public à faciliter la croissance et le changement dans les marchés qui ont un impact sur les personnes marginalisées.

Les volontaires suivant-e-s ont travaillé sur ce projet:

Dzuy Tran, conseiller volontaire en appui aux politiques pour la recherche et le développement, et Waqas Youafzaid, conseiller volontaire en analyse politique, ont appuyé les partenaires et les jeunes au cours de rencontres préparatoires. Ils ont soutenu la vision et les besoins des entreprises en démarrage pour permettre aux partenaires de mettre en place des mesures visant à appuyer les idées et les entrepreneuses-eurs motivé-e-s par l’évènement. 

Jessica Finders, conseillère volontaire en recherche, a appuyé l’inclusion des jeunes et les liens entre le weekend d’innovation et les partenaires du projet, permettant à des jeunes ruraux de diversifier leurs sources de revenus. 

Baiglamaa Gankhuu, conseiller volontaire national en partenariats, a établi des liens avec les entreprises, les universités et les chambres de commerce, ainsi qu’entre ces parties prenantes. 

Vivian Chiu, conseillère volontaire en communications, a travaillé avec les étudiant-e-s en multi-médias pour filmer, monter et diffuser une vidéo illustrant le weekend d’innovation.

Trouvez l’opportunité de bénévolat qui vous convient! Consultez toutes les opportunités actuelles sur uniterra.ca 

Favicon

Abonnez-vous à notre infolettre