Alexander Sokolowski, Sri Lanka e-volunteer.Photo credit: Quyen Dam
Alexander Sokolowski, Sri Lanka e-volunteer.Photo credit: Quyen Dam

Comment nous continuons à soutenir nos partenaires internationaux à distance

Plusieurs de nos partenaires internationaux ont été particulièrement touché.e.s par la pandémie de COVID-19. C’est particulièrement vrai au Ghana, au Kenya, en Ouganda, au Malawi, au Sri Lanka et au Vietnam où l’EUMC avait prévu de mobiliser plus de 200 volontaires cette année pour soutenir ses partenaires dans leurs efforts visant à créer des économies plus résilientes et plus inclusives.

Avec la fermeture des bureaux et la mise en place de diverses autres mesures de prévention, telles que les restrictions de voyage et les couvre-feux, la mise en œuvre de notre programme a ralenti au cours des derniers mois. Nous avons dû rapidement adapter notre approche pour que notre soutien puisse se poursuivre pendant cette période difficile. Nous avons collaboré avec nos partenaires pour trouver des moyens nouveaux et innovants de continuer à les soutenir pendant cette période.

Nous avons développé trois nouvelles stratégies pour soutenir nos partenaires à distance pendant la pandémie : le lancement de nouvelles occasions de devenir volontaire en ligne, la mise en place de webinaires d’apprentissage et d’engagement, et le financement de l’innovation.

Transformer les mandats des volontaires internationaux en occasions de volontariat en ligne.

Nos nouvelles opportunités de volontariat en ligne répondent aux besoins immédiats de nos partenaires. Nous sommes actuellement en train de recruter, d’évaluer, de former et de placer des volontaires en ligne pour travailler à distance sur des missions à temps partiel ou à temps plein avec des partenaires en Afrique et en Asie.

À l’heure actuelle, 30 volontaires en ligne font don de leur temps et de leurs compétences du confort de leur maison au Canada pour faire progresser l’égalité des genres et l’autonomisation économique dans le monde.

« Devenir volontaire en ligne de l’EUMC signifie que je peux continuer à soutenir le développement communautaire partout dans le monde, même de chez moi… Je pense que le volontariat en ligne est un excellent moyen de maintenir les liens avec les organisations partenaires sur le terrain ». 

Nadeesh Jayasinghe, Sri Lanka e-volontaire

Les volontaires en ligne collaborent, conseillent, encadrent et accomplissent des tâches virtuellement pour les organismes partenaires de l’EUMC. Leur contribution varie entre 5 et 35 heures par semaine selon leur disponibilité et elles/ils se connectent avec les responsables de leur organisation partenaire en ligne via des plateformes telles que Zoom, Whatsapp et le courriel.

Certain.e.s volontaires en ligne se sont joint.e.s à l’EUMC dans le cadre d’un plan à long terme visant à faire la transition vers une affectation internationale en personne une fois qu’il sera possible de le faire en toute sécurité. D’autres volontaires en ligne ne peuvent pas s’engager dans une mission de volontariat international, mais souhaitent néanmoins apporter leurs compétences et leur temps. 

Nous avons constaté que grâce à ces occasions de volontariat en ligne, nous avons été en mesure d’engager un plus grand nombre de Canadien.ne.s aux compétences diverses qui n’auraient peut-être pas pu s’engager dans une affectation internationale autrement, tout en permettant un horaire de volontariat plus souple.

Le volontariat en ligne aide nos partenaires locaux en Afrique et en Asie à s’adapter et à répondre à la COVID-19

Dans le contexte actuel, le volontariat en ligne continue de servir de soutien supplémentaire aux partenaires, en particulier dans les cas où il peut y avoir des lacunes dans l’adaptation aux nouvelles méthodes de travail.

Par exemple, avant la pandémie, l’Association des femmes entrepreneures de l’Ouganda s’est concentrée sur le renforcement des capacités des organisations membres de femmes entrepreneures pour augmenter le commerce et accéder aux capitaux. En raison de la COVID-19, la plupart de leurs organisations membres ont maintenant du mal à commercialiser leurs produits en raison de leur expérience limitée des plateformes de marketing numérique. Il n’y a qu’une seule membre du personnel de l’association qui possède les compétences en marketing numérique exigées pour répondre à la demande massive. L’Association des femmes entrepreneures de l’Ouganda a demandé à une volontaire en ligne de l’EUMC de lui apporter un soutien supplémentaire pendant cette période afin d’accroître la capacité de l’organisation en matière de marketing numérique pour mieux soutenir ses membres.

Au Malawi, ArtGlo s’efforce de sensibiliser les gens à des questions sociales importantes par une utilisation novatrice des arts. Cette organisation s’est rapidement mobilisée dès le début de la pandémie pour faire des recherches sur les mythes et les idées fausses concernant la COVID-19 dans l’espoir de s’y attaquer de front grâce à de nouveaux programmes. Elle a demandé le soutien d’un volontaire en ligne de l’EUMC  afin de renforcer sa capacité à obtenir rapidement des fonds pour mettre en œuvre ses solutions nouvelles et créatives.

Annie Langford nous parle de l’expérience qu’elle a vécue jusqu’à présent en tant que volontaire en ligne avec ArtGlo : 

« Avec son utilisation innovante des arts et sa compréhension des communautés rurales, ArtGlo est particulièrement bien placé pour avoir un impact sur la COVID-19 dans les communautés qu’il dessert… Il a été fascinant d’entendre parler de ce travail et d’y participer, car j’ai pu aider à faire des demandes de subventions qui aideront à combattre la COVID-19 au Malawi. De cette façon, j’ai pu me tenir au courant des activités importantes et avoir le sentiment de faire une différence sur le terrain sans me mettre en danger et mettre les autres en danger ». 

Annie Langford, volontaire en ligne au Malawi

Surmonter les défis particuliers du volontariat en ligne

Bien entendu, le volontariat en ligne n’est pas sans présenter certains défis. Nous nous engageons à apprendre de nos volontaires en ligne les défis auxquels elles/ils sont confronté.e.s et les approches qu’elles/ils utilisent pour surmonter ces défis afin d’être toujours en mesure de fournir un soutien optimal aux organisations partenaires. Les volontaires en ligne de tous les pays de notre programme sont connecté.e.s sur la plateforme en ligne de l’EUMC pour partager leurs expériences et leurs meilleures pratiques.

Lucas, un volontaire de l’EUMC au Malawi, a découvert que les communications interculturelles demeurent tout aussi importantes dans un contexte en ligne :

« En termes de similitudes, les affectations en ligne et internationales exigent que la/le volontaire s’adapte et fasse preuve de souplesse. Comme vous travaillez avec des personnes de différentes nationalités et de différentes cultures de travail, vous devez comprendre et vous adapter à leur contexte, même en communiquant en ligne ». 

Lucas Mesquita, volontaire en ligne au Malawi

De son côté, Annie, d’ArtGlo au Malawi, a d’abord été déçue d’avoir manquer  l’intégration et des interactions culturelles en personne. Cependant, elle s’est vite rendu compte qu’il y avait de nouvelles façons de travailler :

« J’ai d’abord été déçue de ne pas pouvoir m’intégrer culturellement au Malawi et d’apprendre à connaître les gens en face à face. Mais depuis que j’ai commencé à travailler, j’ai découvert que plusieurs employé.e.s d’ArtGlo se trouvent dans une situation similaire — l’environnement social du bureau nous manque, et nous avons pu le recréer d’une certaine manière en ligne. Nos réunions du personnel commencent toujours par une “rose et une épine” et se terminent avec une reconnaissance et des applaudissements qui me donnent le sentiment d’être entendue et incluse. Cela signifie aussi que le personnel connaît mon nom et le travail que je fais, donc il se sent à l’aise pour me contacter et vice versa. Et j’ai aussi réalisé que le travail à domicile a ses avantages — j’aime prendre des pauses pour méditer, faire du thé et caresser mes chats ».

Annie Langford, volontaire en ligne au Malawi

Malgré les défis, nos volontaires restent optimistes. Angela, une volontaire en ligne de RefuShe au Kenya, nous fait part de sa vision des choses :

« Je crois qu’avec de la patience, de la persévérance et de la créativité, nous pouvons établir des relations solides et communiquer efficacement par le biais de la voix et de la vidéo. Avec des sourires, un peu d’humour et une attitude positive, c’est ainsi que j’aborderai ce défi ».

 Angela Guidolin, volontaire en ligne au Kenya

Élargir la portée des contributions des volontaires en ligne grâce à des webinaires d’apprentissage et d’engagement des partenaires

En se joignant à l’EUMC, nos partenaires ont accès à un réseau mondial unique d’expert.e.s et d’organisations tou.te.s engagé.e.s à faire progresser l’égalité des genres et l’autonomisation économique des jeunes. Bien que chaque contexte soit unique, nous avons constaté que le partage des idées et des leçons apprises entre les organisations peut être un catalyseur pour une réflexion innovante et le développement de nouvelles solutions.

Comme les formations, les activités et les événements communautaires continuent d’être réduits ou suspendus, nos partenaires nous ont dit avoir plus de temps à consacrer au partage des connaissances et à d’autres activités de développement professionnel. Pour compléter notre soutien au volontariat en ligne, l’EUMC a lancé une série de webinaires pour les organisations partenaires sur des sujets guidés par les besoins et les occasions de nos partenaires.

Les webinaires sont animés par des volontaires en ligne, des membres du personnel et des partenaires pour contribuer au renforcement des capacités à distance. Ils contribuent également à l’épanouissement d’une communauté d’organismes communautaires ayant des missions et des valeurs communes dans les pays et au-delà des frontières.

Nous avons récemment lancé notre série de webinaires avec une présentation spéciale sur les meilleures pratiques pour travailler avec des volontaires en ligne, notamment l’efficacité interculturelle et des conseils pour travailler dans un environnement virtuel. Parmi les sujets qui pourraient être abordés dans l’avenir figurent notamment l’analyse fondée sur le genre, la pensée systémique pour l’innovation sociale, la gestion du changement à l’époque de la COVID-19, le financement des initiatives sociales, les communications stratégiques pour le changement social, les modèles commerciaux des entreprises sociales, la résilience climatique, et l’engagement et la gestion des volontaires.

Nous prévoyons d’ouvrir ces webinaires au public canadien afin que les gens ici au Canada puissent s’engager autrement, en partageant des idées et des bonnes pratiques pour mieux comprendre les contributions du Canada au développement mondial. Restez à l’affût pour plus de détails !

Tester et développer des idées innovantes pour une nouvelle normalité

Nous savons que les périodes de crise peuvent aussi être des périodes d’immense créativité et d’innovation. De nouvelles idées et approches sont nécessaires pour répondre aux défis posés par la COVID-19. Mais nous pouvons aussi nous saisir de cette pensée créative pour développer des solutions pour une nouvelle normalité à long terme, une normalité plus équitable, plus inclusive et plus durable.

Toutefois, avec les nombreuses incertitudes économiques résultant de la pandémie, il peut être difficile d’obtenir des fonds pour tester de nouvelles idées et piloter de nouvelles initiatives. C’est pourquoi nous avons lancé un Fonds d’innovation pour les partenaires afin de répondre aux besoins émergents de nos organisations partenaires dans leurs efforts pour soutenir l’innovation sociale inclusive et l’entrepreneuriat social. Le Fonds améliorera la capacité des partenaires à élaborer, tester et développer des initiatives et des services innovants et inclusifs pour l’autonomisation économique équitable des jeunes.

La période de soumission vient de s’achever, nous avons reçu 24 demandes avec des ressources pour financer jusqu’à six initiatives. Ces propositions seront sélectionnées d’ici octobre 2020 pour être financées au cours des 24 prochains mois. Restez à l’écoute pour plus d’informations sur ces nouvelles initiatives passionnantes !

Bien que plusieurs de nos programmes traditionnels aient été développés ou suspendus en raison de la pandémie, notre mission d’améliorer l’éducation, les opportunités économiques et d’autonomisation pour tous les jeunes ne peut pas attendre. Lisez quelques-unes des autres façons dont nous nous adaptons pour soutenir nos partenaires et atteindre notre vision commune d’un monde meilleur pour les jeunes ici dans notre série de blogues sur les adaptations de la COVID-19.

L’initiative IGNI+E (Innovative Global Networks for Inclusion + Equality), financée par Affaires mondiales Canada, soutient plus de 70 organisations partenaires afin de faire progresser l’égalité des genres et l’autonomisation économique de 1,2 million de jeunes dans le monde. IGNI+E met à profit les connaissances, les capacités et l’expertise de Canadien.ne.s qualifié.e.s par le biais de missions de volontariat et d’activités d’engagement public pour aider les partenaires à améliorer leur performance, à défendre l’égalité des genres et à mettre en œuvre des initiatives et des services plus durables, innovants et inclusifs pour les jeunes pauvres et marginalisés, en particulier les jeunes femmes. Joignez-vous à nous ! Cliquez ici pour voir toutes nos occasions de devenir volontaire en ligne.

Favicon

Abonnez-vous à notre infolettre