switching gears

Rouler vers un avenir meilleur

young sri lankan women in automotive sector

Nous vous présentons Shanika Seuwandhi, une jeune femme qui a défié les stéréotypes associés genre et trouvé un emploi dans le secteur automobile au Sri Lanka.

Un peu d’encouragement peut suffire pour progresser sur la voie vers l’emploi. Ce fut assurément le cas pour Shanika. Malgré les obstacles qui se sont présentés à elle en tant que jeune femme dans une communauté rurale, Shanika vit maintenant sa passion comme mécanicienne de motocyclettes au Sri Lanka.

Son arrivée sur le marché du travail n’a pas été de tout repos. Quand elle n’avait que 16 ans, son père est décédé d’une crise cardiaque. Peu après, sa mère est tombée malade. En l’espace de quelques années, Shanika a dû prendre sa famille en charge. Mais son éducation limitée ne lui offrait pas beaucoup de possibilités d’emplois.

Son avenir semblait plutôt sombre: au Sri Lanka, le taux de chômage des jeunes femmes est plus de deux fois supérieur à celui des jeunes hommes. Et l’accès à la formation et au soutien permettant d’obtenir des emplois bien rémunérés dans des secteurs en demande est très limité pour ces jeunes femmes. Heureusement, une amie de Shanika lui a parlé du cours de mécanique pour motocyclettes offert par l’entremise du Centre de formation professionnelle Kavantissa (KVTC).

Ce cours bénéficie de bourses et du parrainage de l’ÉUMC. Ces bourses soutiennent de jeunes femmes et jeunes hommes de milieux défavorisés. En collaboration avec des établissements de formation partenaires au Sri Lanka tel KVTC, nous contribuons à offrir des programmes professionnels de six mois. Nous travaillons aussi avec des entreprises sri lankaises afin de placer les étudiants après l’obtention de leur diplôme.

Shanika était fascinée par le fonctionnement complexe des moteurs et voulait absolument s’inscrire à ce cours. L’entretien automobile n’est pas une carrière traditionnelle pour les jeunes Sri Lankaises, mais elle a refusé de laisser les stéréotypes associés au genre l’empêcher de poursuivre sa passion.

Les professeurs de Shanika ont aussi joué un rôle déterminant en l’aidant à franchir les obstacles auxquels les jeunes femmes doivent faire face dans le secteur automobile. Devant son potentiel, ils l’ont aidée à démarrer sa carrière de mécanicienne de motocyclettes. Shanika a obtenu son diplôme et est maintenant apprentie mécanicienne à Kumara Motors. Grâce à notre soutien et à sa détermination, elle est sur la voie d’une carrière viable, valorisante et bien rémunérée qui lui permettra de subvenir à ses besoins et à ceux de sa famille.

Par l’entremise de bourses, de soutien, de stages et de placements professionnels, l’EUMC offre aux jeunes sans-emplois les compétences, l’éducation et la confiance nécessaires pour subvenir à leurs besoins et à ceux de leurs familles. Nous autonomisons aussi les jeunes femmes qui veulent réussir dans des carrières traditionnellement réservées aux hommes, pavant ainsi la voie pour les générations à venir.

À l’occasion du temps des Fêtes, aidez-nous à rejoindre plus de jeunes comme Shanika. Faites un don à l’EUMC et aidez à offrir des programmes d’éducation, d’emploi et d’autonomisation qui font une différence.

Favicon

Abonnez-vous à notre infolettre