PRIX DE L'IMPACT ET DE L'INNOVATION En l'honneur de Lewis Perinbam

Communiqué de presse: Prix de l’impact et de l’innovation

Le Conseil canadien pour la coopération internationale (CCCI) et Entraide universitaire mondiale du Canada (EUMC), en collaboration avec le jury du Prix Lewis-Perinbam, sont heureux de dévoiler le nom des lauréats du prix Innovation et Impact décerné en l’honneur de Lewis Perinbam.

Jim Cornelius, directeur général de la Banque de céréales vivrières du Canada, et iDE Canada reçoivent cette année le prix destiné respectivement à un individu et à un organisme. Tous deux ont su démontrer l’engagement et la volonté nécessaires pour produire un impact durable à l’aide de moyens novateurs qui s’attaquent aux défis les plus complexes de notre monde.

« Au cours de sa longue et riche carrière, Jim a fait la preuve que des Canadiens et des Canadiennes de bonne volonté et de toutes les couches de la société peuvent véritablement faire une différence au chapitre de la sécurité alimentaire, l’un des besoins les plus élémentaires dans le monde, grâce à leur imagination et leur empathie. » C’est ce que déclare Jean-Marc Mangin, président du prix Lewis-Perinbam. «  Par son leadership à l’EUMC, en particulier, Jim a mobilisé une bonne partie de la population canadienne, surtout en région rurale. Son action est bénéfique pour le legs de Lewis Perinbam car elle montre que les Canadiens et les Canadiennes sont bien préparés pour imaginer de nouvelles approches novatrices et prometteuses en vue de faire face aux défis auxquels le monde fait face. »

Ian Hamilton, président du comité organisationnel et de sélection des candidats, estime qu’iDE Canada a fait preuve d’une extraordinaire capacité d’innovation dans le cadre du projet Sama, au Ghana.

« Le projet d’iDE Canada a résolu un important problème d’hygiène publique au moyen d’un modèle de gestion durable et évolutif et d’une solution de financement mixte, déclare-t-il. Ils ont mis au point de nouvelles approches pour atteindre la population dans les régions rurales les plus reculées et mal desservies par les moyens de transport, ont comblé un manque de connaissances par la prestation de formations et ont adapté leur approche à un environnement où l’on parle 26 langues différentes. iDE a réellement relevé les défis par la mise en place de solutions inventives, ancrées dans le contexte local et basées sur les besoins et l’avis des utilisateurs de son produit. »

À propos de Jim Cornelius

Jim Cornelius occupe le poste de directeur général de la Banque de céréales vivrières du Canada depuis plus de vingt ans. Au cours de cette période, il a non seulement gouverné l’organisme mais a aussi guidé le secteur en général et la communauté de la sécurité alimentaire. Jim Cornelius a tenu un rôle déterminant dans l’établissement de partenariats novateurs et la réunion d’acteurs divers en vue de consolider les interventions du Canada en matière d’aide alimentaire. Il a aussi contribué, par son leadership, à la mise en place d’une collaboration positive et continue entre le secteur du développement international et le gouvernement. En plus d’apporter son aide à la structuration d’une communauté coordonnée dont les actions en faveur du développement international sont percutantes, il s’est consacré à la mobilisation des Canadiens et des Canadiennes dans la lutte aux enjeux mondiaux.

À propos d’iDE Canada

iDE Canada crée des activités économiques et des possibilités de gagner un revenu dans des pays en développement partout dans le monde. iDE Canada, de concert avec des partenaires de l’ensemble de l’organisme, ont mis au point un modèle novateur pour régler un problème important d’hygiène publique dans des régions rurales du Ghana. Poussé par son engagement et son leadership à l’échelle locale, l’organisme a établi une entreprise indépendante qui vend des produits et des services d’assainissement dans un marché difficile.

En l’honneur de Lewis Perinbam

Lewis Perinbam, O.C. (1925-2007) est un pionnier de la promotion développement international au Canada. Tour à tour directeur exécutif fondateur du CUSO, premier secrétaire général à temps plein de la Commission nationale du Canada pour l’UNESCO et président-directeur général d’Entraide universitaire mondiale du Canada, il est entré au service de l’Agence canadienne de développement international à ses débuts, en 1969, et est devenu ensuite directeur fondateur de sa Division des organisations non gouvernementales. Il a ensuite été nommé vice-président du Programme de partenariat canadien où il a mis sur pied plusieurs programmes qui ont fait du Canada un chef de file en matière de collaboration entre la société civile et le gouvernement. En 2000, il a dirigé le Groupe de travail sur la participation des minorités visibles dans la fonction publique, lequel a entraîné de profonds changements dans l’ensemble du gouvernement. Le prix qui reconnaît son exceptionnelle contribution lance un appel à l’action en nous rappelant qu’une innovation ambitieuse à l’échelle du système est toujours possible.

Favicon

Abonnez-vous à notre infolettre