SriLkaLOW-42

Le marketing social pour attirer les jeunes vers les métiers et le secteur de la technologie

Le Sri Lanka mise sur l’éducation et l’emploi des jeunes

De nombreux efforts ont été investis dans la reconstruction et le développement du Sri Lanka depuis 2009, au terme d’une guerre civile de 30 ans. L’inclusion sociale, l’emploi, les projets professionnels ainsi que l’éducation et la formation des jeunes sont des domaines d’intérêt du gouvernement sri lankais.

Ces efforts ciblés ont eu des répercussions positives sur l’éducation des jeunes au Sri Lanka. Le taux d’inscription à l’école secondaire s’élève à 96 %, et dans les établissements postsecondaires, il a connu une hausse de 5 % durant la dernière décennie, se chiffrant maintenant à 19 %.

Cependant, le taux de chômage des jeunes demeure élevé (18,5 %), surtout en milieu rural. De plus, les jeunes femmes sont deux fois plus susceptibles que les jeunes hommes d’être sans emploi. La plupart des jeunes au chômage deviennent chauffeurs ou femmes de ménage, entrent sur le marché de l’emploi informel ou essaient de quitter le Sri Lanka avec l’espoir d’un avenir meilleur à l’étranger.

L’EUMC collabore avec des acteurs du marché au Sri Lanka afin d’améliorer les perspectives d’emploi des jeunes

Au Sri Lanka, l’EUMC aide à réduire l’écart entre les besoins en ressources humaines des entreprises en pleine expansion et les jeunes désireux d’entrer sur le marché du travail, mais sans avoir les compétences générales et techniques nécessaires. Notre travail est axé sur les jeunes marginalisé-e-s, particulièrement les jeunes femmes et les jeunes vivant avec des handicaps, qui doivent surmonter encore plus d’obstacles pour avoir accès à des formations et à des emplois de qualité.

Nous adoptons une approche globale pour lutter contre les barrières qui empêchent les jeunes d’accéder à des occasions d’emploi décentes. De concert avec le ministère sri lankais du Développement des compétences et des Formations professionnelles, nous nous efforçons de créer un système de préparation à l’emploi plus inclusif. Nos partenaires du secteur privé sont épaulés afin de mieux évaluer les lacunes en matière de ressources humaines, si bien que les établissements de formation peuvent bénéficier du soutien nécessaire à la réorientation de leur programme pour qu’il reflète les besoins actuels du marché du travail.

Cet effort a été appuyé par une campagne de marketing social à l’échelle nationale. Au moyen de messages soigneusement rédigés et publiés sur diverses plateformes, nous cherchons à accroître la reconnaissance, la valorisation et le respect des travailleuses et travailleurs qualifiés des métiers et du secteur de la technologie.

Le marketing social contribue à lutter contre les stéréotypes liés aux métiers et au secteur de la technologie

Il existe au Sri Lanka des occasions d’emploi équitables et enrichissantes pour les jeunes. Les domaines qui connaissent une grande croissance sont l’hôtellerie et le tourisme, les technologies de l’information et des communications, le secteur de l’automobile, l’industrie mécanique légère, et la construction.

Pour saisir ces occasions, les candidates et candidats doivent avoir des compétences générales et techniques, et doivent également bénéficier du soutien de leur famille.

Cependant, en raison de connaissances limitées sur l’emploi dans les métiers et le secteur de la technologie, les gens ont souvent une idée négative et préconçue du travail dans ces domaines. Les familles découragent alors les jeunes de participer à des formations connexes, car elles sous-estiment les débouchés potentiels.

La campagne de marketing social #SkillupSriLanka a pour objet de lutter contre ces stéréotypes. Nous cherchons à changer la perception des jeunes et de leur famille en leur faisant connaître l’expérience fructueuse de pairs qui travaillent dans les secteurs en question.

Notre campagne porte un regard nouveau sur ces secteurs florissants et les carrières respectables et prometteuses qu’ils ont à offrir, par opposition aux emplois précaires ordinairement décrochés par les jeunes. Nous insistons sur le fait que des débouchés positifs peuvent être obtenus en cultivant ses passions et en travaillant fort pour atteindre ses objectifs. La campagne dénonce également les rôles de genre traditionnels en présentant des jeunes femmes qui travaillent dans des domaines où l’on trouve généralement des hommes; en ingénierie automobile par exemple.

Article connexe : Rouler vers un avenir meilleur : nous vous présentons Shanika Seuwandhi, une jeune femme qui a défié les stéréotypes sexuels et trouvé un emploi dans le secteur automobile au Sri Lanka.

Renommée, reconnaissance et viabilité du marketing social

Nous avons fait la promotion de notre campagne par différents canaux de communication : site Web, vidéos sur YouTube, publicités à la télévision, annonces de presse, et refrains publicitaires radiophoniques. Nous avons même créé une chanson thème qui a dominé le palmarès musical de YouTube au Sri Lanka! Alors que notre objectif était d’atteindre 8,4 millions de personnes au pays, nous l’avons dépassé de 3,8 millions!

Il nous a fait plaisir d’apprendre que, 27 semaines après son lancement, notre campagne de marketing social a remporté la récompense du Festival of Media Asia Pacific dans la catégorie « Sans but lucratif ». Les prix remis à l’occasion de ce festival ont pour objet de récompenser les meilleures campagnes médiatiques au monde et les efforts extraordinaires de marques, d’organisations et de spécialistes du numérique et du marketing. Ces prix servent de référence en matière d’innovation dans les médias. Enfin, #SkillupSriLanka est la seule campagne sri lankaise à avoir été sélectionnée et la première de l’histoire du pays à avoir reçu un prix.

Alors que notre initiative actuelle pour l’emploi chez les jeunes du Sri Lanka tire à sa fin, le ministère responsable et d’autres acteurs du projet au pays ont exprimé leur intérêt à continuer d’utiliser les outils promotionnels élaborés. Ces partenaires poursuivront les activités de sensibilisation de la population et de lutte contre les stéréotypes liés aux métiers et au secteur de la technologie.

 

Favicon

Abonnez-vous à notre infolettre