L'EUMC au Forum mondial sur les réfugiés.
Wenasa Alaraba, ancienne du PÉR, avec le ministre Mendicino, ministre de l'Immigration, des Réfugiés et de la Citoyenneté du Canada, au Forum mondial sur les réfugiés, décembre 2019.

Un an plus tard : Voici comment le réseau de l’EUMC honore les engagements pris au Forum mondial sur les réfugiés de 2019

Voilà maintenant un peu plus d’un an que nous avons participé au tout premier Forum mondial sur les réfugiés tenu par le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (UNHCR) à Genève. Le Forum représentait une occasion unique de faire la démonstration du partage international des responsabilités, l’un des principes fondamentaux contenus dans le Pacte mondial sur les réfugiés. Pendant l’événement, divers acteurs internationaux, dont des États, des organisations, des entreprises, des universitaires et des personnes réfugiées, ont affirmé et réaffirmé leur engagement à améliorer la situation des personnes réfugiées en faisant plus de 1400 promesses à l’échelle mondiale.

En tant qu’organisme œuvrant pour l’amélioration de la qualité de vie des personnes réfugiées, notamment dans le cadre de son Programme d’étudiantes et d’étudiants réfugiés (PÉR) depuis plus de 40 ans, l’Entraide universitaire mondiale du Canada (EUMC) demeure fermement résolue à offrir des solutions à long terme aux personnes réfugiées.

En collaboration avec de jeunes Canadiennes et Canadiens et la centaine de campus d’universités, de collèges et de cégeps avec qui nous coopérons au Canada, nous avons pris les engagements suivants :

  1. élargir les voies d’accès à l’éducation et développer des collectivités accueillantes au Canada;
  2. militer en faveur de l’accès à l’éducation et améliorer les pratiques à l’échelle mondiale;
  3. inclure les voix des personnes réfugiées dans les activités concernant les programmes, la mobilisation du public, les communications, la recherche et le dialogue sur les politiques.

Peu de temps après que nous ayons pris ces engagements en décembre 2019, la pandémie de la COVID-19 est survenue. En mars 2020, de nombreux pays étaient déjà touchés. Les communautés de personnes réfugiées comptaient parmi les groupes les plus à risque de perdre leurs moyens de subsistance, de ne pas avoir accès à des soins de santé de qualité et de ne pas pouvoir retourner à l’école à la réouverture des classes.

Même si nous avons dû retarder l’arrivée de la nouvelle cohorte de 2020, nous avons continué de préparer le terrain et d’engager le dialogue avec nos partenaires et organismes intervenants sur la manière dont nous pouvons veiller à ce que des solutions durables pour les jeunes personnes réfugiées demeurent au cœur des conversations et des efforts mondiaux, notamment en ce qui a trait au rétablissement après la COVID-19.

Un an plus tard, nous sommes ravis de présenter l’état des progrès que nous avons faits en 2020 à l’égard des engagements que nous avons pris pendant le Forum mondial sur les réfugiés.

1er engagement : Voici comment les comités locaux de l’EUMC élargissent les voies d’accès à l’éducation et à l’enseignement supérieur

Bien que la pandémie ait eu une incidence sur les parrainages du PÉR pour l’année scolaire 2020-2021, les comités locaux (CL) sont demeurés actifs et ont poursuivi leurs efforts.

  • 11 CL ont augmenté le nombre de parrainages sur leur campus.
  • 9 CL n’ont reculé devant aucun effort pour s’assurer qu’autant d’étudiant-e-s que possible puissent arriver au Canada dans le cadre du PÉR, notamment en parrainant des étudiant-e-s qui avaient perdu leur place initiale en raison de la pression que la COVID-19 a exercée sur nos institutions partenaires.
  • 5 CL ont veillé à la pérennité du PÉR sur leur campus en organisant des référendums. De nombreux CL ont également augmenté le nombre de membres qui les constituent, pour un total de 1500 membres de CL au pays, alors que plus de 60 CL ont mobilisé d’autres établissements pour qu’ils mettent en place le PÉR sur leurs campus, et plus de 50 ont bâti des collectivités accueillantes pour les nouvelles arrivantes et les nouveaux arrivants.

Avec le soutien d’une entité donatrice privée, nous avons également lancé notre Fonds de croissance, qui offre aux CL la possibilité d’accéder à du soutien financier dans le but d’atteindre l’objectif de croissance du programme sur leur campus pendant l’année scolaire 2021-2022 et de mettre en place des mécanismes de financement pour maintenir cette croissance à long terme.

2e engagement : Voici comment nous militons en faveur de l’accès à l’éducation et comment nous améliorons les pratiques à l’échelle mondiale

Au cours de la dernière année, nous avons continué de militer en faveur de l’amélioration des pratiques mondiales et de l’accès à l’éducation. En octobre, l’EUMC a été élue coprésidente du Groupe de travail mondial sur les voies complémentaires d’admission par l’éducation pour la protection des personnes réfugiées, aux côtés du Open Society University Network (OSUN). Ce groupe de travail identifiera les pays, régions, partenariats et initiatives à fort potentiel qui peuvent durablement accroître les occasions pour les personnes réfugiées de poursuivre leurs aspirations scolaires dans un pays tiers et de trouver une solution durable par l’octroi de statuts juridiques alternatifs.

Le gouvernement du Canada nous a également offert du financement pour que nous accordions une aide technique en vue de faciliter l’intégration de jeunes personnes réfugiées au Pérou. Ce projet d’un an, qui débutera en 2021, sera une excellente occasion de mobiliser et de soutenir le réseau et les établissements d’enseignement supérieur au Pérou, afin qu’ils prennent des mesures locales pour concrétiser les objectifs du Pacte mondial sur les réfugiés et accélérer l’intégration des personnes réfugiées par la création de collectivités accueillantes et de modèles de soutien entre les pairs.

3e engagement : Voici comment nous nous assurons d’inclure les voix des personnes réfugiées

Conformément à notre engagement à assurer que les personnes ayant vécu une expérience de réfugié-e jouent un rôle clé dans la conception et la mise en œuvre de toutes nos activités avec et pour les jeunes réfugié-e-s, nous avons étoffé l’Équipe consultative des anciennes et anciens du PÉR pour que ses membres puissent continuer de déployer les efforts suivants :

  • présenter leurs différentes visions, compétences et expériences uniques en tant que nouvelles arrivantes et nouveaux arrivants au Canada et anciennes personnes réfugiées dans le but d’améliorer l’expérience de préparation et d’intégration des prochains bénéficiaires du PÉR;
  • influencer les changements apportés au PÉR et contribuer à la conception de nouveaux programmes liés à l’enseignement supérieur des personnes réfugiées dans leurs pays d’origine ou d’asile;
  • accroître la sensibilisation sur les droits des personnes réfugiées et les enjeux liés à la migration forcée, en approfondir la connaissance et favoriser les progrès à cet égard, grâce à des allocutions prononcées lors d’événements et à une présence sur des plateformes canadiennes et internationales;
  • soutenir les initiatives de l’EUMC pour mobiliser la communauté élargie des réfugié-e-s ayant bénéficié du programme, par l’entremise de projets de sensibilisation et de financement.

Enfin, dans le cadre de son engagement à promouvoir la participation des personnes réfugiées et à amplifier les voix des réfugié-e-s dans les activités concernant les programmes de l’EUMC, la mobilisation du public, les communications, la recherche et le dialogue sur les politiques, l’EUMC a signé l’engagement du Global Refugee-led Network (GRN), qui vise à appuyer l’importante participation des personnes réfugiées et des collectivités d’accueil dans la prise de décisions qui ont des répercussions sur leur vie.

L’après 2020, au-delà de la pandémie

En décembre 2020 et janvier 2021, 109 étudiant-e-s sont arrivé-e-s au Canada à temps pour entamer leur session d’études d’hiver. Beaucoup d’entre eux ayant terminé leur période de quarantaine de 14 jours obligatoire, les CL de l’EUMC commencent à les épauler dans le cadre de leur première année au Canada, faisant plein de découvertes et d’apprentissages avec eux. Au fur et à mesure que nous nous rétablirons des effets de la pandémie, les CL planifieront les arrivées de septembre 2021, tout en veillant à honorer leurs engagements pris lors du Forum mondial sur les réfugiés.

Cette pandémie à l’échelle planétaire a encore plus mis davantage en lumière l’urgence d’intervenir dans la crise migratoire mondiale. La création et la multiplication des occasions économiques et scolaires pour les personnes réfugiées sont plus limitées que plus jamais. Nous nous engageons à poursuivre notre tâche pour offrir des solutions durables à ces personnes, et nous continuons d’accepter l’engagement de tous nos CL envers cet objectif quadriennal.

Bien sûr, nous nous réjouissons d’accueillir les étudiant-e-s dans un avenir prochain, mais nous avons également hâte de recevoir la première cohorte du programme HIRES en 2021, une initiative de parrainage privé et unique en partenariat avec des entreprises canadiennes. De plus, nous continuerons d’accompagner nos réseaux ailleurs dans le monde dans l’élaboration de projets liés à l’enseignement supérieur des personnes réfugiées, comme leur intégration dans les premiers pays d’asile et l’accès aux pays tiers.

Favicon

Abonnez-vous à notre infolettre